POLITIQUE
29/08/2016 02:30 EDT | Actualisé 29/08/2016 02:35 EDT

Sondage Angus Reid : la rectitude politique est allée «trop loin», selon une majorité de Canadiens

Lars Hagberg/CP

Une majorité de Canadiens croit que l’avènement du « politiquement correct » empiète trop sur leur liberté d’expression, selon un nouveau sondage.

Les chiffres publiés lundi par l’Institut Angus Reid démontrent que 76% des répondants pensent que la rectitude politique – soit le fait d’éviter certains mots ou actions qui pourraient offenser des groupes marginalisés – est allée «trop loin».

82% des Canadiens de plus de 55 ans disent qu’ils partagent cette vision, comparativement à 78% des 35 à 54 ans. 67% des gens de 18 à 34 ans pensent la même chose.

poll

Le sondage est publié alors que les États-Unis doivent composer avec la candidature présidentielle de Donald Trump – un homme qui dénonce la rectitude politique et qui multiplie les remarques choquantes et scandaleuses.

Si la plupart des Canadiens disent qu’ils craignent de voir Trump à la Maison Blanche, le sondage Angus Reid laisse entendre que plusieurs de ce côté-ci de la frontière pensent que les gens sont trop facilement insultés.

Les deux tiers des répondants ont dit à la firme que « trop de gens sont facilement vexés ces temps-ci par le langage utilisé par les autres ».

Le tiers restant, par contre, dit que les gens devraient faire plus attention à leur langage pour éviter de contrarier les personnes d’origines différentes.

angus reid

Angus Reid a établi un parallèle avec les résultats de Pew Research aux États-Unis, qui a découvert que 59% des Américains pensent que les gens devraient être moins sensibles lorsque confrontés avec des propos qui ne sont pas « politiquement corrects ».

Quant aux affiliations politiques, les électeurs conservateurs étaient les plus portés à dire que les gens étaient trop facilement choqués. 79% des militants ont exprimé ce point de vue, comparativement à 21% qui a dit qu’il faut faire plus attention avec ses mots.

En comparaison, près du double des électeurs libéraux (40%) et du NPD (38%) dit que plus devrait être fait pour éviter de choquer les gens avec des mots.

angus reid institute

Aux États-Unis, les républicains étaient plus portés que les démocrates à dire que les gens sont trop facilement vexés.

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photoTrumps Around The World Voyez les images