NOUVELLES
29/08/2016 06:18 EDT | Actualisé 30/08/2017 01:12 EDT

L'ambiance toxique aux audiences sur Énergie Est en force la suspension

Confrontée à un fort mouvement de protestation, l'Office national de l'énergie (ONE) a annulé la première journée de ses audiences publiques à Montréal consacrée au projet d'oléoduc Énergie Est de TransCanada.

L'organisme fédéral a annoncé sa décision un peu avant 10 h, après que les maires de Montréal et de Sainte-Julie, Denis Coderre et Suzanne Roy, eurent suspendu leur participation. 

Denis Coderre, qui avait demandé le report de ces audiences « pour un certain temps » la semaine dernière, était pourtant présent dans la salle pour le début des audiences, qui devaient se mettre en branle à 9 h. Il devait être le premier témoin entendu.

Les travaux n'ont cependant pas commencé comme prévu, après que des opposants au projet eurent pris le plancher pour dénoncer l'ensemble du projet et le manque de crédibilité du processus mené par l'ONE.

Les manifestants ont pu se faire entendre pendant plusieurs minutes avant que des policiers n'interviennent pour les expulser. Au moins l'un d'eux a quitté les lieux menottes aux poings après avoir résisté aux forces de l'ordre.

Les protestataires ont cependant obtenu l'appui d'une partie des citoyens présents pour l'audience. Plusieurs ont souligné leur coup d'éclat en tapant des mains, en scandant « mascarade » et en réclamant, à leur instar, l'annulation du processus d'évaluation du projet d'oléoduc.

Plus tôt dans la journée, des opposants mais aussi des partisans du projet s'étaient fait entendre à l'extérieur de la salle d'audience.

Plus de détails à venir.