POLITIQUE
29/08/2016 12:39 EDT

Françoise David compare Legault à Trump

QUÉBEC – L’opposition de la CAQ au burkini crée des tensions entre la gauche et la droite. Lundi matin, Françoise David a comparé François Legault à un Donald Trump québécois.

La porte-parole de Québec solidaire réagissait à la volonté de la CAQ d’inclure le burkini dans le test des valeurs qu'un gouvernement dirigé par François Legault imposerait aux immigrants avant d’obtenir leur citoyenneté.

À l’entrée du caucus présessionnel de la CAQ à Saint-Jérôme lundi matin, les journalistes ont demandé à François Legault s'il y aurait des questions sur le burkini dans son éventuel test des valeurs. Le chef de la CAQ a répondu qu' «il y aurait sûrement des questions sur l'égalité homme-femme» et que le répondant qui ne croirait pas à ce principe aurait du mal à obtenir la citoyenneté.

«On ne reçoit pas la citoyenneté, c'est tout, a-t-il ajouté, concernant le sort de celui qui échoue au test. (Quelqu'un qui dit:) 'je ne crois pas à l'égalité homme-femme', il aurait un problème à être accepté.»

Quelques heures plus tard, Françoise David demandait dans un tweet accompagné d'un photomontage : «François Legault veut-il devenir le Donald Trump du Québec?»

La semaine dernière, Québec solidaire s’est opposé à l’interdiction du burkini sur les plages du Québec.

Françoise David s'est expliquée plus longuement sur Facebook, affirmant notamment: «Depuis un an, la CAQ véhicule de graves préjugés envers les immigrant.e.s en se repliant dans une approche identitaire. Le chef de la CAQ semble vouloir faire campagne avec des politiques de peur, d’ignorance et de repli sur soi.»

Par la suite, le leader parlementaire du gouvernement, Jean-Marc Fournier, a aussi condamné la position de la CAQ.

«François Legault et la CAQ nous démontrent qu'ils ne représentent pas tous les Québécois, a-t-il affirmé par voie de communiqué. Alors que nous devrions tous travailler ensemble pour faire avancer le Québec, François Legault nous dit qu'il faut nous diviser. C'est la politique du rejet, de la peur des autres. Legault veut imposer des tests d'expulsion de la différence.»

Depuis Boston où il participe à la Conférence annuelle des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada, Philippe Couillard a également affirmé voir une «parenté» entre François Legault et Donald Trump, rapporte La Presse.

Les deux hommes sont les seuls à vouloir «expulser des gens», a dit le premier ministre.

En conférence de presse plus tard en après-midi, M. Legault a rejeté ces condamnations du revers de la main.

«Cela m'est égal», a-t-il dit en anglais à propos de l'attaque de Québec solidaire. Et quand le journaliste lui a fait remarquer que c'était une accusation grave, il a répondu: «oui, mais ce n'est pas une surprise pour moi».

Il a ajouté que ce sera à Françoise David de justifier pourquoi elle accepterait des immigrants qui ne reconnaissent pas l'égalité homme-femme.

Avec La Presse canadienne

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ces photos de François Legault nous font bien rire Voyez les images