NOUVELLES
29/08/2016 07:08 EDT | Actualisé 30/08/2017 01:12 EDT

Des vaches plus efficaces pour réduire les émissions de méthane

Des scientifiques du Centre de recherche et de développement de Lacombe, en Alberta, étudient l'efficacité du système digestif des vaches dans le but de réduire les émissions de méthane des bovins et les coûts associés avec leur nourriture. 

Les vaches qui participent à l'étude consomment des aliments granulés et leurs éructations sont ensuite analysées grâce à un tube de prélèvement et un détecteur infrarouge.

Le chercheur John Basarab explique que l'expérience permet de mesurer les émissions de méthane des bovins dans des conditions qui ressemblent à celle d'une ferme typique.

Selon John Basarab, les vaches avec un système digestif moins efficace doivent manger davantage de nourriture et produisent jusqu'à 30 % de plus de méthane.

Il croit que la reproduction sélective pourrait réduire les émissions de méthane de 10 à 15 % en une vingtaine d'années. 

« L'empreinte carbone de l'industrie bovine est une source d'inquiétude pour les Canadiens, et si nous pouvons avoir des vaches qui mangent moins, cela représente aussi des économies », souligne John Basarab.

Selon l'Association des producteurs de boeuf de l'Alberta, une réduction de 5 % du montant de nourriture consommé par les vaches représente des économies de 80 millions de dollars par année. 

D'après les informations d'Andrew Brown, CBC News.