NOUVELLES
29/08/2016 03:27 EDT | Actualisé 30/08/2017 01:12 EDT

Bombes en série en Thaïlande: deux hommes liés à la rébellion musulmane recherchés

La Thaïlande est à la recherche de trois suspects, dont deux sont connus de la police pour leurs liens avec les séparatistes du sud, dans le cadre de l'enquête sur la série d'attentats qui a frappé le pays mi-août.

Au total, onze bombes avait explosé en moins de 24 heures dans cinq provinces méridionales de la Thaïlande, et notamment dans les stations balnéaires très touristiques de Hua Hin et de Phuket faisant quatre morts et de nombreux blessés, dont des touristes étrangers.

Ces attaques n'ont toujours pas été revendiquées mais l'enquête semble finalement s'orienter vers la piste d'une attaque des séparatistes musulmans de l'extrême sud de la Thaïlande, près de la frontière avec la Malaisie.

Deux des trois suspects "ont été impliqués aux événements qui ont eu lieu dans le sud", a indiqué à l'AFP Krissana Pattanacharoen, un porte-parole de la police. Ce dernier a ajouté que l'un d'entre eux était recherché pour possessions d'armes et d'explosifs et que l'ADN d'un autre le reliait aux insurgés.

Le sud de la Thaïlande, rattaché à la Malaisie jusqu'au début du XXe siècle, est en proie à une rébellion musulmane indépendantiste.

Les musulmans y revendiquent plus d'autonomie alors que la Thaïlande majoritairement bouddhiste y a mené une politique d'assimilation à marche forcée.

Plus de 6.500 personnes ont été tuées depuis le début du conflit en 2004, principalement des civils, et les tentatives de pourparlers s'enlisent depuis l'arrivée au pouvoir des militaires il y a deux ans.

Toutefois, jusqu'ici les indépendantistes qui multiplient les attaques contre les militaires et les représentants de l'Etat, ont très rarement frappé en dehors de l'extrême-sud.

Et ils n'ont jamais revendiqué d'attaques en dehors de leur région dans ce pays où la junte compte sur le tourisme - avec 32 millions de visiteurs attendus en 2016 - pour redresser une économie atone.

Située à 200 kilomètres au sud de Bangkok, Hua Hin station balnéaire prisée des touristes étrangers, mais aussi des Thaïlandais a été la ville la plus touchée par cette série d'explosions.

Le précédent attentat d'ampleur en Thaïlande remonte à août 2015, quand 20 personnes, dont de nombreux Chinois, avaient été tués dans l'explosion d'une bombe en plein Bangkok.

tp-tib/rap