Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Secteur automobile : les syndiqués d'Unifor pourraient se doter d'un mandat de grève

Les membres du syndicat Unifor se rencontrent aujourd'hui pour se doter d'un mandat de grève.

Les conventions collectives avec les trois géants de l'automobile arrivent à échéance le 19 septembre, une grève ou un lock-out pourraient seulement avoir lieu après cette date.

Les négociations entre le syndicat et General Motors, Ford et Fiat Chrysler Canada ont commencé il y a trois semaines.

Le président national d'Unifor, Jerry Dias, a prévenu qu'il n'y aura pas d'entente avec aucune des compagnies, sans engagements de la part de chacune d'entre elles pour des investissements au Canada.

Unifor représente 40 000 travailleurs dans le secteur de l'automobile, dont 23 000 chez Ford, General Motors et Fiat Chrysler.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.