NOUVELLES
28/08/2016 06:20 EDT | Actualisé 29/08/2017 01:12 EDT

Sauvegarder la vache de race canadienne

Serge Leboeuf est l'un des quatre producteurs laitiers du Québec à posséder un cheptel de vaches canadiennes. Il rêve de fabriquer du fromage au Saguenay-Lac-Saint-Jean dans le but de préserver cette race patrimoniale aujourd'hui menacée de disparition.

La vache canadienne est la plus vieille race de vaches laitières d'Amérique du Nord.

Dans les années 2000, Serge Leboeuf s'y est intéressé. Le producteur établi à Saint-Augustin a délaissé la Hershey et la Holstein pour former son nouveau troupeau.

Des 300 000 vaches canadiennes qui ont déjà existé, il n'en reste plus que 1000, dont plusieurs ne sont pas de race pure. Les nombreux croisements et l'apparition de races plus productives ont tranquillement pris la place de cette vache. Serge Leboeuf estime pourtant que son lait a de nombreuses qualités.

« C'est riche en gras, riche en protéines. C'est prouvé que ça a des qualités fromagères intéressantes », soutient-il.

Fromage

Pour préserver la race, l'Association de mise en valeur de la race bovine canadienne a mis en marché six fromages à base de lait de vache canadienne. Ces produits devraient d'ailleurs être certifiés cet automne. L'association veut maintenant implanter une fromagerie au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« On dit une appellation de spécificité. La spécificité première, c'est la vache canadienne parce qu'elle est particulière, elle est différente historiquement. Aussi, le lait. C'est la qualité de la protéine. C'est ce qui nous intéresse ici parce qu'on parle d'une appellation de fromage, donc la qualité de la protéine qui contient une protéine fromageable, donc de très bonnes aptitudes fromagères et qui donne un goût particulier au fromage », explique le coordonnateur de l'association, Mario Duchesne.

Serge Leboeuf et Mario Duchesne espèrent maintenant voir d'autres producteurs se tourner vers cette race pour préserver ce joyau du patrimoine agricole.

Ils estiment que le projet est audacieux, mais qu'ils ont tout en main pour réussir.