NOUVELLES
28/08/2016 14:13 EDT | Actualisé 29/08/2017 01:12 EDT

Espagne/2e journée: le Barça gâche mais engrange

Malgré un petit manque d'efficacité, le FC Barcelone est allé battre l'Athletic Bilbao sur un but d'Ivan Rakitic (1-0), dimanche pour la 2e journée du Championnat d'Espagne, rejoignant en tête le Real Madrid et l'inattendu Las Palmas, autres équipes à six points.

Dans un match plaisant et intense, le Barça a ouvert le score sur un centre impeccable d'Arda Turan déposé sur la tête de Rakitic (21e). Et si Lionel Messi ou Luis Suarez ont ensuite montré une maladresse inhabituelle, le club catalan a enchaîné une deuxième victoire en autant de journées, une semaine après son festival inaugural contre le Betis Séville (6-2).

Barcelone (6 pts) revient à hauteur de Las Palmas, qui a dynamité Grenade (5-1) un peu plus tôt dimanche, ainsi que le Real Madrid de l'entraîneur français Zinédine Zidane, tombeur du Celta Vigo (2-1) samedi.

Le Séville FC (4 pts), qui pouvait rejoindre ce trio, s'est contenté dimanche soir d'un nul 0-0 sur la pelouse de Villarreal (2 pts). Avec ce deuxième nul en autant de journées, le "sous-marin jaune" stagne pour sa part dans le ventre mou du classement, au même titre qu'un Atletico Madrid (2 pts) qui a raté son début de saison.

Tout l'inverse du Barça, qui a bien lancé la défense de son titre de champion d'Espagne, même si l'équipe blaugrana a un peu tremblé en fin de match dimanche à Bilbao, faute d'avoir concrétisé ses multiples opportunités.

"Nous avons eu beaucoup d'occasions de plier (le match) mais tout est resté ouvert", a constaté l'entraîneur barcelonais Luis Enrique. "Ce résultat nous renforce. Face à un Athletic de ce niveau, nous avons été très sérieux, avec une grosse dépense physique pour les contrer."

- Turan transfiguré, Umtiti très propre -

La performance d'ensemble du Barça semble très encourageante, surtout en l'absence d'Andres Iniesta (genou) et de Neymar, au repos après la conquête de l'or olympique aux Jeux de Rio. Souvent critiquée pour sa faible profondeur de banc la saison dernière, l'équipe catalane semble s'être bien remplumée.

Parmi ce vivier élargi, Arda Turan paraît transfiguré, loin de sa première année médiocre au Barça puis d'un Euro-2016 à oublier avec la Turquie. Dimanche, le milieu a amené l'ouverture du score en déposant une merveille de centre sur la tête d'Ivan Rakitic (21e).

En défense, Samuel Umtiti a livré une prestation très propre. Aligné d'entrée en charnière centrale, le Français a affiché une belle sérénité. Il fallait le voir, tout au long du match, ressortir proprement le ballon malgré le pressing adverse et les habituelles prises de risque du gardien Marc-André Ter Stegen dans le jeu au pied.

Le portier allemand s'est d'ailleurs signalé par une relance ratée qui l'a contraint ensuite à un arrêt chanceux du visage face au milieu basque Beñat (12e).

- Messi et Suarez sans réussite -

En fin de match, le Barça a un peu souffert, Bilbao réclamant notamment un penalty pour un contact entre Rakitic et Iker Muniain dans la surface (90e).

Les choses auraient été plus simples, évidemment, si Luis Suarez ou si Messi, capitaine en l'absence d'Iniesta, avaient eu plus de réussite.

Tour à tour, l'Uruguayen (57e) puis l'Argentin (70e) ont raté des occasions très franches, Suarez vendangeant même un tir apparemment facile après avoir effacé deux défenseurs (82e).

Cela n'a pas empêché le Barça de s'imposer. Et en attendant l'éventuel recrutement d'un quatrième attaquant, qui pourrait être le Valencien Paco Alcacer d'ici la fin du mercato mercredi, les Catalans peuvent aborder sereinement la trêve internationale.

"Tous les joueurs sont concentrés, tous ont envie d'imprimer un rythme qui nous permette d'être en tête", a souligné Luis Enrique. "Certains joueurs doivent encore revenir et d'autres sont blessés, mais j'ai un grand effectif, qui a envie de rivaliser."

jed/pyv/mca