POLITIQUE
27/08/2016 11:34 EDT | Actualisé 27/08/2016 12:05 EDT

Un dernier hommage à Mauril Bélanger, champion des droits des francophones (VIDÉO)

OTTAWA – Les drapeaux de la ville d’Ottawa étaient en berne, samedi, en l’honneur de Mauril Bélanger.

La classe politique est venue rendre un dernier hommage à celui qui a siégé comme député libéral d’Ottawa-Vanier pendant plus de 20 ans. Ses funérailles avaient lieu à la cathédrale Notre-Dame d’Ottawa.

« Mauril était un ami, un grand parlementaire, quelqu’un qui m’a beaucoup enseigné sur l’importance de rester connecté aux gens qui nous ont fait confiance en nous élisant en tant que leur représentant », a déclaré le premier ministre Justin Trudeau avant la cérémonie.

« Il était un homme de grand courage et, surtout, il était toujours un homme indépendant de son point de vue. Il était un lutteur pour sa communauté, mais toujours quelqu’un qui a fait son travail avec un professionnalisme profond. C’était un vrai politicien », a ajouté Bob Rae, qui a été son chef avant Trudeau.

Mauril Bélanger s’est fait connaître au fil des années comme un défenseur des droits des francophones et champion de l’égalité des sexes. Il a notamment contribué à sauver l’Hôpital Montfort, le seul hôpital universitaire francophone en Ontario.

Son projet de loi privé C-210, pour rendre la version anglaise de l’hymne national canadien neutre, a été adopté à la Chambre des communes. Le Sénat doit s’y pencher à l’automne, mais tout indique que l’héritage du défunt député se poursuivra après sa mort.

« Ce qui est frappant, c’est que le champion de la langue française a modernisé la version anglaise de notre hymne national. Et ça dit tout de lui. Il n’y avait pas un sujet qu’il n’abordait pas d’une façon très originale et percutante », a fait valoir Stéphane Dion, ministre des Affaires étrangères et ancien collègue libéral.

Mauril Bélanger est mort des suites de la sclérose latérale amyotrophique, aussi connue comme la maladie de Lou Gehrig. Il a été diagnostiqué de cette maladie incurable et dégénérative en novembre dernier, après avoir été élu député d’Ottawa-Vanier pour la septième fois.

INOLTRE SU HUFFPOST