POLITIQUE
27/08/2016 09:07 EDT | Actualisé 27/08/2016 09:07 EDT

Donald Trump promet de venir en aide aux Afro-Américains

Carlo Allegri / Reuters
Republican presidential nominee Donald Trump speaks at a campaign rally in Manchester, New Hampshire, U.S., August 25, 2016. REUTERS/Carlo Allegri

Donald Trump a réitéré, samedi, sa promesse de venir en aide aux Afro-Américains vivant dans des villes touchées par de hauts taux de criminalité et de chômage.

Le candidat républicain à l'élection présidentielle américaine a profité d'une collecte de fonds annuelle de la sénatrice républicaine Joni Ernst pour prendre la parole dans l'État de l'Iowa, où les sondages le donnent au coude-à-coude face à sa rivale, la démocrate Hillary Clinton.

M. Trump n'a pas précisé comment il compte parvenir à améliorer les conditions de vie de ces Afro-Américains. Il a néanmoins attaqué sa rivale à plusieurs reprises, rappelant à son auditoire qu'elle avait qualifié, il y a plus de vingt ans, les jeunes criminels de "super prédateurs".

M. Trump a fait valoir que les Américains ne devraient pas oublier cette remarque de Hillary Clinton. La candidate démocrate s'est excusée pour ses propos antérieurs après que son ancien rival Bernie Sanders les eut ramenés à l'avant-plan durant les primaires.

Donald Trump a par ailleurs exprimé ses condoléances au joueur de basketball Dwyane Wade et à sa famille par l'entremise de Twitter. La cousine de la célébrité de la NBA, Nykea Aldrige, a été atteinte mortellement par une balle perdue de deux hommes qui s'échangeaient des coups de feu à Chicago.

L'événement de samedi a par ailleurs donné lieu à une rare démonstration d'appui d'autres républicains à l'égard de Donald Trump. Parmi ceux-ci se trouvaient le gouverneur de l'Iowa, Terry Branstad, le sénateur Chuck Grassley, le représentant Steve King ainsi que Joni Ernst.

Les grandes lignes du plan projeté par M. Trump en matière d'immigration ont par ailleurs été évoquées. Il a dit qu'il travaillait à développer un "système de surveillance d'entrées et de sorties" qui permettrait d'identifier et d'expulser les individus qui séjournent aux États-Unis plus longtemps que ce que leur visa permet.

Donald Trump également insisté, samedi, sur ses intentions d'aider les fermiers en réduisant les taxes imposées aux entreprises familiales, notamment. Terry Branstad avait d'ailleurs indiqué _ dans une entrevue accordée avant l'allocution de M. Trump _ que le candidat républicain pourrait gagner du terrain sur Hillary Clinton en se concentrant sur les enjeux agricoles.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Les meilleures photos des admirateurs de Donald Trump Voyez les images