Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les funérailles de Mauril Bélanger célébrées samedi en présence de Justin Trudeau

Canada's Prime Minister Justin Trudeau listens to a question from a journalist during an event at a restaurant in Gatineau, Quebec, Canada, July 20, 2016. REUTERS/Chris Wattie
Canada's Prime Minister Justin Trudeau listens to a question from a journalist during an event at a restaurant in Gatineau, Quebec, Canada, July 20, 2016. REUTERS/Chris Wattie

Le premier ministre Justin Trudeau figure parmi ceux qui assisteront aux funérailles du député Mauril Bélanger samedi à Ottawa.

La cérémonie aura lieu à la basilique-cathédrale Notre-Dame, qui est située dans la circonscription qu'a représentée le défunt pendant plus de deux décennies.

Il est prévu que le premier ministre Trudeau prononce un éloge funèbre, a confirmé son bureau.

Des élus libéraux de la région devraient être sur place, dont la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, qui est la députée de la circonscription voisine de celle que représentait Mauril Bélanger.

Les drapeaux de l'hôtel de ville d'Ottawa seront en berne jusqu'au coucher du soleil, samedi, pour rendre hommage à cet ardent défenseur des droits des francophones au Canada anglais.

Mauril Bélanger s'est éteint le 15 août dernier à l'âge de 61 ans après une bataille publique contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA), communément appelée maladie de Lou Gehrig.

Il a appris qu'il était atteint de cette maladie neurodégénérative incurable en novembre 2015, quelques semaines seulement après avoir été réélu dans la circonscription d'Ottawa-Vanier pour la huitième fois depuis son arrivée en politique fédérale lors d'une élection partielle, en février 1995. Son décès a secoué ses collègues parlementaires, qui ont été nombreux, tous partis confondus, à saluer sa mémoire, notamment en signant un livre de condoléances qui a été installé dans la rotonde de l'édifice central du parlement pendant quelques jours.

VOIR AUSSI:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.