NOUVELLES
26/08/2016 02:02 EDT

Des patrons et des syndicats de la construction appuient Énergie Est (VIDÉO)

MONTRÉAL — Une coalition inusitée faite de grands regroupements de gens d'affaires et des deux principales associations syndicales de la construction au Québec s'est portée à la défense du projet Énergie Est, vendredi à Montréal, au nom du développement économique et de la création d'emplois.

La Fédération des chambres de commerce du Québec, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le Conseil du patronat du Québec et d'autres se sont ainsi momentanément alliés à la FTQ-Construction et au Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International), peu avant la tenue à Montréal, lundi prochain, des audiences de l'Office national de l'énergie sur le projet d'oléoduc de TransCanada.

Ces syndicats de la construction ont surtout plaidé pour la création d'emplois dans ce secteur de l'industrie, qui est durement touché par un ralentissement des activités. Michel Trépanier, président du Conseil provincial, croit que les travailleurs pourraient en bénéficier pendant cinq ans, soit trois ans pour la construction proprement dite et deux années avant et après l'exécution du projet.

De son côté, Michel Leblanc, de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, a soutenu que le projet de TransCanada était «structurant» pour les autres entreprises, qui pourraient être intéressées à s'implanter ou à se développer à cause de la facilité d'accès à cette source d'énergie.