POLITIQUE
23/08/2016 09:48 EDT | Actualisé 24/08/2016 10:32 EDT

COP21 : Plus de 6000$ pour des photos de la ministre de l'Environnement Catherine McKenna (VIDÉO)

OTTAWA – Une autre dépense du cabinet Trudeau pour le moins surprenante a été dévoilée au grand jour.

Le ministère fédéral de l’Environnement a déboursé 6 662$ pour un photographe pigiste français afin de prendre des photos de la ministre Catherine McKenna et de ses employés pendant la conférence de Paris, l’an dernier, a dévoilé le réseau CTV.

Environnement et Changement climatique Canada a expliqué que le contrat avec Sébastien Leban a permis d’éviter de faire venir un photographe du Canada et de payer pour ses dépenses de voyage.

La ministre McKenna se trouve sur presque toutes les photos prises pendant la conférence, qui ont été partagées sur Flickr et les réseaux sociaux.

Contrairement au premier ministre Justin Trudeau, les ministres n’ont pas de photographe attitré qui documente leurs allées et venues. Ils doivent donc se fier sur leur personnel ou des photographes pigistes pour immortaliser leur travail.

Mais selon la Fédération canadienne des contribuables, il est « assez vaniteux » d'utiliser les fonds publics pour se faire prendre en photo.

« Nous ne voyons pas comment la ministre peut justifier une telle dépense, a commenté le porte-parole Carl Vallée. Il est de plus en plus clair que ce gouvernement n’a pas beaucoup de respect pour ceux et celles qui le financent, c’est-à-dire les contribuables. »

En conférence de presse, mardi matin, le premier ministre Justin Trudeau a admis que les frais de photographe de la ministre McKenna n’étaient peut-être pas « la meilleure utilisation de l’argent public ».

McKenna est la deuxième ministre à se retrouver sous les feux de la rampe pour des dépenses jugées excessives en moins d’une semaine.

Sa collègue à la Santé, Jane Philpott, avait été critiquée par les conservateurs pour des frais de transport en voiture de luxe dans les derniers mois. Elle s’est depuis excusée et a affirmé qu’elle rembourserait une partie de ces coûts.

McKenna se défend

Si la ministre de l’Environnement croit qu’il est essentiel de prendre des photos officielles pendant les déplacements, elle reconnaît qu’il y a des façons moins coûteuses de le faire.

C’est pourquoi elle a demandé à son personnel de revoir l’attribution des contrats pour les photographies.

« C'est certain qu'il est important d'avoir des photos pour transmettre le message du travail que le gouvernement fait, mais [...] je pense qu'il y a de meilleures façons de faire ça qui sont moins dispendieuses », a-t-elle dit.

« Comme gouvernement, nous sommes vraiment conscients des coûts pour les Canadiens, alors j'ai demandé à mon ministère de revoir ces pratiques pour qu'on puisse faire ça d'une manière moins dispendieuse. »

McKenna maintient que la prise de photos est une « pratique habituelle » des gouvernements, conservateurs ou libéraux.

La première version de cet article indiquait un montant de 6662 euros, soit 10 681$. L'attachée de presse de McKenna, Caitlin Workman, explique qu'il y a eu une « confusion » au ministère. Le montant original de la facture avait été affiché en dollars canadiens et non en euros, tel que rapporté précédemment.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Des sites naturels et culturels célèbres menacés par le réchauffement climatique Voyez les images