INTERNATIONAL
21/08/2016 10:37 EDT | Actualisé 21/08/2016 10:40 EDT

Le président Erdogan accuse l'ÉI d'être derrière l'attentat de samedi

ISTANBUL, TURKEY - AUGUST 21: Turkish President Recep Tayyip Erdogan (C) speaks to media as Istanbul Mayor Kadir Topbas (3rd L), Turkish Deputy Prime Minister Veysi Kaynak (2nd L), the Governor of Istanbul, Vasip Sahin (2nd R), AK Party Istanbul Provincial Chairman Selim Temurci (L) and Speaker of the Grand National Assembly of Turkey, Ismail Kahraman (4th R) stand next to him at Istanbul Metropolitan Municipality in Istanbul, Turkey on August 21, 2016. (Photo by Erhan Elaldi/Anadolu Agency/Getty Images)
Anadolu Agency via Getty Images
ISTANBUL, TURKEY - AUGUST 21: Turkish President Recep Tayyip Erdogan (C) speaks to media as Istanbul Mayor Kadir Topbas (3rd L), Turkish Deputy Prime Minister Veysi Kaynak (2nd L), the Governor of Istanbul, Vasip Sahin (2nd R), AK Party Istanbul Provincial Chairman Selim Temurci (L) and Speaker of the Grand National Assembly of Turkey, Ismail Kahraman (4th R) stand next to him at Istanbul Metropolitan Municipality in Istanbul, Turkey on August 21, 2016. (Photo by Erhan Elaldi/Anadolu Agency/Getty Images)

Un jeune kamikaze du groupe armé État islamique (ÉI) s'est fait exploser durant la réception d'un mariage kurde dans le sud-est de la Turquie, faisant 51 morts et des dizaines de blessés, a déclaré le président turc, Recep Tayyip Erdogan, dimanche.

L'attaque survenue tard samedi soir dans la ville de Gaziantep, près de la frontière de la Syrie, est la plus mortelle à s'être déroulée en Turquie cette année.

Dans un discours diffusé en direct sur les ondes de la télévision nationale depuis l'hôtel de ville d'Istanbul, M. Erdogan a révélé que l'auteur de l'attentat était âgé de 12 à 14 ans. Il a ajouté que 69 personnes avaient été blessées et que 17 d'entre elles se trouvaient dans un état critique.

Le président turc a affirmé que l'ÉI était actif à Gaziantep et que les forces de sécurité du pays continueraient à mener des opérations contre l'organisation terroriste dans la région.

La Turquie a été ébranlée par une série d'attaques au cours de la dernière année qui ont soit été revendiquées par les militants kurdes, soit mises sur le compte de l'ÉI.

En juin, de présumés membres de l'ÉI avaient pris d'assaut l'aéroport d'Istanbul avec des fusils et des bombes, tuant 44 personnes. Quelques mois plus tôt, en octobre 2015, un double attentat suicide commis durant un rassemblement pacifique à Ankara avait fait 103 morts.

L'attaque de samedi s'est produite alors que le pays peine à se remettre de la tentative de coup d'État du mois dernier. Le gouvernement turc accuse Fethullah Gülen, un imam vivant aux États-Unis, et ses fidèles d'être responsables du coup d'État raté. M. Gülen a nié toute implication dans cette affaire.

VOIR AUSSI:



Galerie photo Aftermath Of Turkey's Attempted Coup Voyez les images


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter