NOUVELLES
20/08/2016 07:08 EDT | Actualisé 21/08/2017 01:12 EDT

Le président de l'ACS rend un vibrant hommage à Christine Sinclair

SAO PAULO — Le président de Soccer Canada a rendu un vibrant hommage à la capitaine Christine Sinclair dans la foulée de la médaille de bronze olympique de l'équipe de soccer féminin.

L'attaquante de 33 ans, de Burnaby, en Colombie-Britannique, a marqué le but victorieux lors de la victoire de 2-1 contre le Brésil, vendredi, à l'Arena Corinthians.

Interrogé après coup sur la contribution de Sinclair au soccer canadien, Victor Montagliani a exprimé son émotion.

«C'est difficile même de répondre parce que je connais Christine depuis si longtemps, a déclaré le président de l'Association canadienne de soccer qui est originaire d'East Vancouver. Je connais sa famille. Nous venons du même coin de pays. Je jouais contre ses oncles, même qu'ils me faisaient la vie dure sur le terrain. Mais c'est une famille formidable.

«J'en parle avec beaucoup d'émotion parce qu'il n'est pas seulement question de la joueuse de soccer. Aujourd'hui (vendredi), c'était sa 250e sélection avec l'équipe nationale, ce qui est incroyable. Mais pour moi, il est davantage question de la personne et de ce qu'elle représente pour le Canada et ce qu'elle signifie pour nous. C'est tout simplement une personne incroyable.

«Quand vous me parlez de Christine Sinclair, ce n'est pas le nombre de buts et de sélections, de performances sous pression et de la façon dont elle a toujours composé avec. Tout ça est une évidence. Mais pour moi, quand je parle de Christine Sinclair, c'est la femme qu'elle est, l'amie qu'elle est pour tout le monde.

«C'est une personne incroyable et nous sommes tellement privilégiés de l'avoir au sein de la famille canadienne du soccer. Pour être tout à fait honnête, c'est un privilège qu'elle soit une Canadienne. Je pense que nous devrions tous être fiers d'elle.»

Montagliani porte plusieurs chapeaux en ce moment. Il est président de la CONCACAF, qui couvre l'Amérique du Nord et Centrale et les Caraïbes, et il agit aussi en tant que vice-président de la FIFA. En conséquence, il devra renoncer à la présidence de l'ACS.

Sinclair s'est montrée très émotive après le match de vendredi. Elle a pleuré sur le terrain et a réprimé des larmes en conférence de presse.

La très réservée capitaine canadienne a traversé plusieurs épreuves à l'extérieur du terrain ces derniers mois, dont le décès de son père et la maladie de sa mère.

«Ç'a été une année difficile pour moi, a-t-elle avoué, la voix brisée par l'émotion. J'ai tout mis là-dedans. J'ai fait bien de sacrifices. Je ne voulais pas quitter ce tournoi sans une médaille autour de mon cou.»

Sinclair a fait ses débuts au sein de l'équipe nationale à l'âge de 16 ans.