NOUVELLES
20/08/2016 06:12 EDT | Actualisé 21/08/2017 01:12 EDT

Kazakhstan: l'Union européenne salue la libération d'un opposant

L'union européenne a salué samedi la libération de Vladimir Kozlov, un opposant emprisonné depuis 2012 au Kazakhstan et accusé de coup d'Etat après des émeutes meurtrières dans ce pays d'Asie centrale.

Vladimir Kozlov, qui dirigeait le parti d'opposition aujourd'hui dissous "Alga!", a été libéré sur parole vendredi après avoir passé plus de quatre ans en prison.

Sa libération est une "nouvelle positive", a estimé dans un communiqué le bureau du porte-parole de l'Union européenne. "D'autres pas doivent maintenant suivre", poursuit le communiqué évoquant la libération d'autres militants politiques.

Vladimir Kozlov, qui a toujours clamé son innocence, avait été condamné à sept ans et demi de prison en octobre 2012 pour incitation à la haine sociale et à la violence afin de "renverser le régime constitutionnel" du président Noursoultan Nazarbaïev.

Il avait été arrêté après des manifestations à Janaozen (ouest) qui avaient dégénéré en émeutes et fait au moins 15 morts.

Longtemps vu comme un ilôt de stabilité en Asie centrale, le Kazakhstan a été marqué par plusieurs épisodes de violences au cours des derniers mois.

Le président Noursoultan Nazarbaïev, qui dirige le pays d'une main de fer depuis l'époque soviétique, a alors accusé des islamistes radicaux d'être derrière ces attaques.

dr-cr/tbm/ib