NOUVELLES
20/08/2016 16:52 EDT | Actualisé 21/08/2017 01:12 EDT

JO-2016/foot - Finale Brésil-Allemagne: déclaration

Horst Hrubesch (sélectionneur de l'Allemagne): "Est-ce que vous me voyez pleurer? Je ris, parce qu'on a fait un tournoi fantastique. Je n'ai pas à être triste, et les joueurs non plus, d'ailleurs ils ont commencé à sourire dans les vestiaire après la loterie. J'ai 65 ans, j'ai commencé à 18 ans: toute ma vie j'ai pris du plaisir au foot, comme joueur ou entraîneur, que je gagne ou que je perde. Je pense que c'est le bon moment de passer la main, et on verra pour l'avenir. Quand on considère ces trois semaines, on est passé de zéro à cette grande réussite. Les joueurs ont appris ce que c'est que de progresser ensemble, en tant qu'équipe. Il faut montrer du caractère pour aller aussi loin. Je pense que les garçons vont ramener cette expérience avec eux. (sur Petersen, l'auteur du tir au but manqué) Je lui ai dit de ne pas s'en faire, c'est comme ça. Il a pris ses responsablités, en face il y avait un gardien, c'est du 50-50. En tout cas il n'aura aucun reproche de notre part. (sur le match) On a vu que le Brésil ne pouvait pas nous détruire, mais je savais aussi qu'on ne pouvait pas détruire le Brésil. On a vu qu'il y avait deux équipes sur le terrain. C'était du haut niveau, les deux équipes ont eu leur chance. Il est juste que ça finisse à 1-1 et aux tirs au but. Les deux équipes pouvaient gagner. C'est le foot qui a gagné. C'est important que l'Allemagne ait montré qu'on pouvait tenir la dragée haute au Brésil. On savait que le 7-1 serait présent, mais ce sont deux autres équipes. J'ai dit aux joueurs que ce serait leur stade, que 80.000 personnes les salueraient, et qu'ils n'avaient qu'à jouer au foot. Il n'y avait pas à faire dans son froc, sinon on ne fait pas du bon football".

ybl/el