NOUVELLES
20/08/2016 11:03 EDT | Actualisé 21/08/2017 01:12 EDT

JO-2016/Cyclisme - VTT dames: or suédois, déroute des favorites

Jenny Rissveds, une jeune et blonde Suédoise de 22 ans, a enlevé samedi la course de VTT dames des JO de Rio qui a tourné à la déroute pour les favorites.

Sur le circuit de Deodoro, Rissveds, championne du monde espoirs, a battu de 37 secondes la Polonaise Maja Wloszczowska et de près d'une minute et demie la Canadienne Catharine Pendrel.

Les favorites ont baissé pavillon. La Suissesse Jolanda Neff n'a pu faire mieux que sixième, à près de deux minutes et demie. "Je ne comprends pas, je pensais pourtant avoir tout bien fait", a-t-elle déclaré.

La Danoise Annika Langvad, championne du monde en mai dernier, a terminé la course en onzième position, à plus de trois minutes et demie. Quant à la Française Pauline Ferrand-Prévot, championne du monde en 2015, elle a abandonné en cours d'épreuve.

Après un cavalier seul de Linda Indergand envoyée en lièvre par le camp suisse dans les deux premiers tours, Rissveds et Wloszczowska ont pris les commandes avec Neff, qui a commencé à rétrograder dans le quatrième tour.

Rissveds s'est dégagée au début du sixième et dernier tour pour s'imposer nettement et prendre la suite au palmarès de la Française Julie Bresset, non qualifiée pour Rio.

Si Wloszczowska (32 ans) était déjà montée sur le podium olympique (2e en 2008), Rissveds et Pendrel (35 ans) n'avaient jamais décroché de médaille dans la course de VTT des JO, inscrite au programme olympique depuis 1996.

"Avant la course, j'avais compté 13 filles qui pouvaient être sur le podium", a raconté la Polonaise qui s'est déclarée satisfaite de sa médaille d'argent. Tout comme Pendrel, retardée par un accident dans la boucle de départ et un incident mécanique dans le premier tour.

Rissveds, qui a encore l'âge de concourir dans la catégorie espoirs, a fait part de sa stupéfaction: "C'est tout simplement incroyable !"

"Je suis venue il y a une semaine et je suis tombée à l'entraînement. Je m'en suis tirée avec six points de suture au genou et quatre autres au coude. Le lendemain, je suis revenue et je me sentais beaucoup mieux sur ce parcours", a raconté la jeune femme, première Suédoise à figurer sur le podium olympique en VTT.

jm/sk