NOUVELLES
20/08/2016 08:24 EDT | Actualisé 21/08/2017 01:12 EDT

Cuba: un des principaux dissidents en grève de la faim depuis un mois

Guillermo Fariñas, l'un des principaux dissidents cubains, entamait samedi son deuxième mois de grève de la faim et se dit "prêt à aller jusqu'au bout", selon son porte-parole.

Le militant de 54 ans, prix Sakharov du Parlement européen 2010, a cessé de s'alimenter et de s'hydrater le 20 juillet pour obtenir du gouvernement de Raul Castro qu'il mette fin aux "passages à tabac et aux tortures" contre les opposants.

"Il dit qu'il est prêt à aller jusqu'au bout", a déclaré à l'AFP son porte-parole Jorge Luis Artiles depuis Santa Clara, à 280 kilomètres à l'est de La Havane, ajoutant qu'"aucun représentant du gouvernement n'est venu ici et nous n'avons pas reçu un seul message".

Le dissident a déjà observé près d'une trentaine de grèves de la faim depuis 2005. La dernière remonte à 2010, il avait alors jeûné pendant 100 jours.

Depuis le 20 juillet, M. Fariñas a été hospitalisé à trois reprises après avoir perdu connaissance. Il a été nourri et hydraté par intraveineuse.

Chaque matin, une équipe médicale lui rend visite. "Il a des somnolences, des maux de tête, des douleurs articulaires, au dos, il est très affaibli, très fatigué", a précisé M. Artiles.

Dans une lettre adressée au président Raul Castro en juillet, M. Fariñas avait expliqué qu'il observerait cette grève de la faim jusqu'à ce que le chef de l'Etat s'engage à ce que les opposants ne soient plus "torturés, frappés, menacés de mort". "Je continuerai jusqu'à ce qu'on m'accorde ce que je demande ou jusqu'à la mort", avait-il assuré à l'AFP.

Le gouvernement cubain, qui assure qu'il n'existe pas de prisonnier politique sur l'île, n'a pas réagi à ces déclarations, également ignorées par la presse locale, contrôlée par l'Etat.

cb/yow/ams/cls