NOUVELLES
20/08/2016 16:05 EDT | Actualisé 21/08/2017 01:12 EDT

Californie: les incendies ont ravagé 105 résidences et 213 bâtiments secondaires

SAN BERNARDINO, Calif. — Au moins 105 résidences et 213 bâtiments secondaires ont été ravagés par l'incendie de forêt qui persiste dans le sud de la Californie.

Le bilan pourrait s'alourdir, a indiqué samedi le chef des pompiers du comté de San Bernardino, Marshal Mike Horton, mais aucun mort n'a été rapporté. Une équipe de 15 inspecteurs, ainsi que des techniciens et des experts en matières dangereuses commencent à évaluer l'étendue des dégâts.

Les propriétés sont souvent retrouvées en si piètre état qu'il est difficile de déterminer si les débris constituaient une maison, une remorque ou un réservoir d'eau, par exemple, a souligné M. Horton, qui dirige à distance l'équipe envoyée sur le terrain libéré des flammes.

Le brasier qui brûle actuellement a pris naissance mardi dans la région de Cajon Pass, s'étendant rapidement dans la forêt de San Bernardino. L'incendie occupait un périmètre d'environ 93 kilomètres carrés vendredi.

Plus de 34 000 résidences et 82 000 résidants étaient, au plus fort de l'incendie, visés par un avis d'évacuation.

Pour mieux identifier les bâtiments détruits, les spécialistes ont recours à une application informatique fournissant des données géographiques et des informations répertoriées par des experts. De nombreuses photos sont par ailleurs prises, a précisé M. Horton.

L'objectif est de constituer une banque de données accessible en ligne et dressant le portrait de la situation avant même que le feu ne soit complètement éteint. Des cartes avec des codes de couleur seraient notamment affichées.

«Vert, c'est une bonne nouvelle. N'importe qu'elle autre couleur, vous devriez vous inquiéter», a expliqué le chef des pompiers du Comté de San Bernardino. Ainsi, une zone marquée de rouge est considérée comme complètement dévastée et une autre en orange est ravagée dans des proportions allant de 40 à 75 pour cent.

La plupart des évacués ont pu commencer à rentrer chez eux à compter de vendredi, alors que d'énormes progrès ont pu être accomplis. Les avancées devraient se poursuivre, a avancé samedi le porte-parole des pompiers, Brad Pitassi.