NOUVELLES
20/08/2016 12:07 EDT | Actualisé 21/08/2017 01:12 EDT

Boko Haram au centre d'une rencontre entre Hollande et Deby à l'Elysée

La lutte contre le groupe islamiste nigérian Boko Haram a été au centre d'un entretien, samedi à l'Elysée, entre les présidents français et tchadien François Hollande et Idriss Deby Itno, a indiqué la présidence française dans un communiqué.

Les deux dirigeants "ont évoqué la lutte contre Boko Haram et les opérations actuellement menées par la Force multinationale mixte, qui regroupe les Etats voisins du lac Tchad", a déclaré l'Elysée.

Pour sa part, François Hollande "a confirmé le soutien de la France à cette force africaine, qu'il s'agisse d'appui logistique, de la fourniture de renseignements, de don de matériel ou de formation", les deux présidents convenant "de poursuivre les efforts engagés".

Toujours selon l'Elysée, le chef de l'Etat français "a également confirmé que la France amplifierait sa solidarité aux populations vivant dans cette région, au travers de l'initiative pour le lac Tchad portée par l'Agence Française de Développement".

"Ce projet sera mis en oeuvre par des ONG", a précisé l'Elysée, assurant qu'il "permettra aussi d'oeuvrer à la préservation du lac, en application des engagements pris lors de la COP21".

Mise en place en juillet 2015, la Force multinationale mixte opérant contre le groupe jihadiste Boko Haram dans la région du lac Tchad, est composée de 8.500 hommes originaires du Nigeria, du Niger, du Tchad, du Bénin et du Cameroun.

Boko Haram a subi de nombreux revers militaires depuis l'arrivée au pouvoir du président nigérian Muhammadu Buhari en mai 2015 et sa force de frappe est beaucoup moins importante qu'il y a deux ans, mais le conflit, qui a fait plus de 20.000 morts et 2.6 millions de déplacés, est toujours en cours dans toute la région du lac Tchad.

ha/lp