NOUVELLES
20/08/2016 11:16 EDT | Actualisé 21/08/2017 01:12 EDT

Angleterre - Leicester-Arsenal: déclarations

Claudio Ranieri (entraîneur de Leicester): "Il n'y a pas penalty tant que l'arbitre ne siffle pas. C'était un bon match. Ils ont beaucoup tenu le ballon mais on s'est créé les occasions les plus franches. Ils étaient dangereux mais ils n'avaient pas de situation claire. Je suis fier de mes joueurs qui se sont bien battus. Je ne parle pas des décisions. L'entraîneur fait des fautes, l'arbitre, les joueurs aussi. C'était surtout important de ne pas encaisser de but. On a bien fermé les espaces. (sur la blessure de Mendy, sorti à la 53e minute) Je ne sais pas si c'est grave ou pas. La cheville a un peu tourné, on verra demain".

Arsène Wenger (entraîneur d'Arsenal): "On voulait gagner et on a tout fait pour ça. C'était un match à haute intensité mais après avoir concédé quatre buts (1re journée, face à Liverpool), on voulait réaliser une grande performance défensive. Leicester n'est pas champion sans raison, ils étaient bien organisés. Leicester provoque bien dans les surfaces adverses, ils ont obtenu de nombreux penalties l'an passé mais il faut que je revoie les incidents au ralenti. Cech m'a dit qu'il n'y avait pas faute la première fois. Globalement, c'était un bon match. On a bien réagi je crois. Dans les 20 dernières minutes, on pouvait gagner ou perdre. On a encore un peu de mal à prendre les bonnes décisions et sur les derniers ballons, mais ça va venir. Je suis un peu fatigué de répéter la même chose, que l'on ne veut pas dépenser. On analyse tout et ensuite on fait signer les bons joueurs. Ce qui compte, c'est qu'on a 600 salariés et qu'on doit pouvoir les payer. Personne ne parle de Holding. Il a 20 ans, il est Anglais. Vous devriez être content mais je suis désolé, il n'a pas coûté 65 ME".

cd/dmk