DIVERTISSEMENT
19/08/2016 11:13 EDT | Actualisé 19/08/2016 11:14 EDT

Saison 2016-2017 de l'Usine C: repousser les limites (VIDÉO/PHOTOS)

Charlie Bourdeau

Théâtre montréalais qui se veut à l’avant-garde de la création contemporaine, l’Usine C a dévoilé jeudi sa saison comprenant quelques valeurs sûres et plusieurs propositions audacieuses. De l’icône Meg Stuart, au retour des Chiens de Navarre, en passant par Brigitte Poupart et Louise Lecavalier, l’institution fera parler la multidisciplinarité.

Galerie photoSaison 2016-2017 de l'Usine C Voyez les images

En ouverture le 21 septembre, Les armoires normandes, nouvelle pièce des Chiens de Navarre qui savent si bien mettre en lumière nos travers affectifs avec une dose de tendresse. Qu’ils viennent du théâtre, du cirque ou de la danse, les membres de la troupe viendront s’éclater avec une proposition lubrique sur les affres sexuelles.

La chorégraphe et danseuse Meg Stuart sera également de retour, du 13 au 15 octobre, pour présenter Hunter, une performance dans laquelle des moments de vie se heurtent à l’univers grandiloquent de l’artiste américaine aujourd’hui exilée en Europe. Toujours en automne, À la douleur que j’ai de la Québécoise Virginie Brunelle, nouvelle figure de proue de la scène contemporaine.

Après avoir été présenté en 2015 à guichet fermé, Macbeth sera présenté en reprise du 29 novembre au 7 décembre. L’occasion de voir ou de revoir cette virée rock du classique shakespearien admirablement adapté par la Canadienne d’origine allemande Angela Konrad et porté par la langue de Michel Garneau.

L’énergie des corps

L’hiver prochain, on aura la chance de voir Jerk, le spectacle culte et déstabilisant signé par le génial ventriloque Dennis Cooper. Ce sera néanmoins la dernière opportunité pour le public d’assister à ce terrible solo qui revient sur les infanticides commis par un tueur en série puisque l’artiste a décidé de passer à un autre appel. Suivra du 31 janvier au 2 février 2017, l’hallucinant Untied Tales (The Vanished Power of The Usual Reign) de Clara Furey avec Peter Jasko.

Pour la première fois au Canada, l’Italien Alessandro Sciarroni offrira Folk-s Will You Still Love Me Tomorrow? Six interprètes accompagneront une incessante chorégraphie tirée du folklore bavarois pour une séquence rythmique allant jusqu’à défier la résistance des corps. Plus tard en février, une autre expérience physique et tendue avec l’unique Dana Michel qui continue d’explorer dans Mercurial George l’idée de la marginalité.

Au menu du dernier FTA, le spectacle Mille Batailles de Louise Lecavalier fera escale à l’Usine C au printemps. Inspirée du Chevalier inexistant d’Italo Calvino, la grande chorégraphe québécoise livrera sa vision énergique des combats chimériques du genre humain. Ensuite en avril, la comédienne Christine Beaulieu sera à l’affiche de J’aime Hydro, programmé ici en format intégral.

Ame Henderson et Matija Ferlin poursuivrons leur collaboration dans Out of Season du 25 au 27 avril 2017. Ils incarneront deux personnages au synchronisme bluffant tentant d’élaborer ensemble un nouveau langage chorégraphique. Enfin, Brigitte Poupart s’emparera du chef-d’œuvre grinçant Glengarry Glen Rosse pour une version entièrement féminine.

Rappelons en octobre, la tenue de la deuxième édition du festival Actoral.16 Montréal qui permettra l’accueil de plusieurs troupes originaires d’Europe avec dans leur calendrier spectacles, performances, projections, expositions et séances de lecture.

Détails: usine-c.com

Voir aussi: