NOUVELLES
19/08/2016 07:47 EDT

Un juif religieux attaqué au couteau à Strasbourg, en France

Alexander Spatari via Getty Images
Picture of a young Hasid Jewish boy in Williamsburg, New York city.

Un sexagénaire qui portait la kippa a été blessé au couteau dans une rue de Strasbourg, dans l'est de la France, par un déséquilibré, interpellé dans la foulée, qui avait déjà commis une agression antisémite en 2010, selon des sources concordantes.

L'agresseur, un homme d'une quarantaine d’années faisant l'objet d'un suivi psychiatrique, a crié "Allah Akbar!" en blessant sa victime d'un coup de couteau, en fin de matinée dans le quartier juif, selon le parquet.

Le sexagénaire dont les jours ne sont pas en danger, a été agressé au moment où il quittait son domicile pour faire une course, ont précisé plusieurs témoins à l'AFP.

L'agresseur a été "interpellé par des témoins sans opposer de résistance", a précisé le parquet.

Ce même homme avait déjà attaqué une personne de confession juive dans le centre de Strasbourg, en 2010, dans des circonstances similaires.

Il avait alors passé à tabac et blessé à l'arme blanche un quadragénaire qui portait lui aussi une kippa, des faits qui lui avaient valu une inculpation pour tentative de meurtre. Mais il avait été jugé pénalement irresponsable en raison de troubles mentaux, avant d'être hospitalisé d'office.

Le parquet de Strasbourg avait à l'époque raconté qu'il se disait "l'objet d'un complot des Juifs" auxquels il attribue "tous les malheurs qui ont pu lui arriver dans la vie".

D'après les premiers éléments, "aucune motivation terroriste n'a été établie", a précisé vendredi le parquet.

Cette agression "ne reflète pas du tout le climat qui règne à Strasbourg" où vit une importante communauté juive et où règne une "bonne entente et des relations très fraternelles entre Juifs et musulmans", a souligné le grand rabbin de Strasbourg, René Gutman.

M. Gutman, que le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a appelé, a demandé "que des mesures soient prises: si cette personne peut ressortir en ville et dès qu'il voit une personne en kippa l'agresser au couteau, cela pose problème".

L'homme attaqué vendredi, un retraité de 62 ans, père de trois enfants, "est très choqué et se sent miraculé", a témoigné auprès de l'AFP le rabbin Mendel Samana qui lui a parlé.

Il "a eu le réflexe de se sauver avant que l'agresseur ne lui porte un deuxième coup de couteau", en se réfugiant dans une brasserie, a-t-il raconté.

Le 11 janvier à Marseille (sud), un enseignant juif portant la kippa avait été blessé à la machette par un adolescent se revendiquant du groupe Etat islamique.

Ces agressions surviennent dans une France traumatisée par une série d'attentats jihadistes, dont l'un, en janvier 2015, a visé un supermarché juif.

DÉJÀ PUBLIÉ SUR LE HUFFPOST:

Galerie photo Attaque à la hache dans un train en Allemagne Voyez les images