VIDEO
19/08/2016 03:36 EDT | Actualisé 19/08/2016 09:31 EDT

Rio 2016: Le Canada obtient deux autres médailles de bronze, mais en perd une troisième

RIO DE JANEIRO - Le Canada a continué de bonifier sa récolte au tableau des médailles aux Jeux olympiques de Rio... même s'il en a perdu une en cours de route une dans des circonstances pour le moins étranges.

Evan Dunfee, de la Colombie-Britannique, est passé par toute la gamme des émotions à l'issue du 50 km marche.`

Premier de l'éprouvante compétition avec 15 km à négocier, Dunfee a finalement dû se contenter du 4e rang, en trois heures 41:38 minutes.

Mais environ une heure plus tard, il apprenait qu'il devenait titulaire de la médaille de bronze à la suite d'une réclamation par Athlétisme Canada, qui soutenait que le Japonais Hirooki Arai l'avait bousculé vers la fin de l'épreuve.

Arai, qui avait devancé Dunfee par 14 secondes, a été disqualifié... avant d'être réintégré à la troisième place à la suite d'un autre protêt, celui-là des instances japonaises.

Plusieurs heures après le dénouement final, Dunfee en voulait davantage... à lui-même qu'à son rival ou au destin.

"Je crois que le Japonais et moi nous sommes accrochés. Mais ce qui me brise, c'est le fait que j'ai laissé cete situation me déranger. Et une fois que j'ai perdu cette concentration, mes jambes sont devenues aussi molles que du Jell-O."

Jeunesse et expérience

Ce rocambolesque dénouement a relégué au second plan les médailles de bronze de l'équipe canadienne de soccer féminin et du cavalier ontarien Eric Lamaze, sur Fine Lady 5, à la suite d'un barrage à six compétiteurs.

La troupe de John Hertzman a résisté aux attaques répétées du Brésil en fin de match pour l'emporter 2-1.

Seul pays à accéder au podium du soccer féminin à Londres et à Rio, le Canada s'était forgé une avance de 2-0 grâce aux buts de la jeune Deanne Rose, à la 25e minute, et de l'expérimentée Christine Sinclair, à la 52e minute.

De son côté, Lamaze et sa jument avaient été parfaits lors des deux manches de la finale, tout comme cinq autres rivaux.

Lors de la ronde de barrage, le Britannique Nick Skelton et le Suédois Peder Fredricson n'ont pas commis de faute. Dernier en piste, Lamaze devait battre le chrono de 42,82 secondes de Skelton pour gagner l'or. Toutefois, Fine Lady 5 a commis une faute, sa première des Jeux, reléguant le Canada au troisième rang.

En début de soirée vendredi, le Canada comptait donc 20 médailles, deux de plus qu'aux Jeux de Londres il y a quatre ans.

C'est par ailleurs la première fois depuis les Jeux d'Atlanta, en 1996, que la délégation canadienne franchit le plateau des 20 médailles aux Jeux d'été. Le Canada en avait alors amassé 22, un total qu'il tentera d'égaler et même dépasser lors de trois finales sur la piste d'athlétisme ce soir.

Le Canada sera représenté par la perchiste Kelsie Ahbe et déléguera des équipes aux finales des relais 4 x 100 mètres féminin et masculin. Andre De Grasse tentera de mettre la main sur une troisième médaille à Rio.

De Jonge a sué

La délégation canadienne s'est placée en position pour ajouter des médailles au bassin Lagoa, samedi, bien que Mark De Jonge ne l'a pas eu facile.

De Jonge, double champion du monde en titre, a failli rater la finale du K-1 200 mètres, terminant quatrième de sa demi-finale, en 34,775 secondes. Quatre millièmes de seconde plus lent et il aurait été éliminé.

Ce fut plus facile pour le quatuor canadien du K-4 sur 500 mètres. Émilie Fournel, KC Fraser, Andréanne Langlois et Geneviève Orton ont mérité leur billet pour la finale grâce à un chrono de 1:36,254 en demi-finale.

Au tournoi de golf féminin, Brooke Henderson a signé une carte de 75, marquée par un score de 40 sur le neuf de retour, et elle a glissé au 8e rang qu'elle partage avec six rivales. Henderson affiche un score de 209 après 54 trous et accuse un recul de sept coups sur la Sud-Coréenne Inbee Park. Alena Sharp a elle aussi joué 75 et elle se classe 34e avec un dossier combiné de 216.


VOIR AUSSI:

Galerie photo Rio 2016: les médailles canadiennes Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter