NOUVELLES
19/08/2016 07:11 EDT | Actualisé 19/08/2016 07:11 EDT

Deux astronautes américains installent un nouveau port d'attache sur l'ISS

Getty Images
IN SPACE - MAY 29: In this handout provided by National Aeronautics and Space Administration (NASA), back dropped by planet Earth the International Space Station (ISS) is seen from NASA space shuttle Endeavour after the station and shuttle began their post-undocking relative separation May 29, 2011 in space. After 20 years, 25 missions and more than 115 million miles in space, NASA space shuttle Endeavour is on the last leg of its final flight to the International Space Station before being retired and donated to the California Science Center in Los Angeles. Capt. Mark E. Kelly, U.S. Rep. Gabrielle Giffords' (D-AZ) husband, has lead mission STS-134 as it delivered the Express Logistics Carrier-3 (ELC-3) and the Alpha Magnetic Spectrometer (AMS-2) to the International Space Station. (Photo by NASA via Getty Images)

Deux astronautes américains sont sortis vendredi de la Station spatiale internationale (ISS) pour installer un nouveau port d'attache destiné aux vaisseaux privés qui achemineront les futurs équipages vers l'avant-poste orbital dans les années à venir.

Les Américains Jeff Williams, 58 ans, et Kate Rubins, 37 ans, ont mené à bien cette mission en 5 heures et 58 minutes.

Il s'agissait de la quatrième sortie dans l'espace pour le premier, mais de la toute première pour la seconde. Kate Rubins est la douzième femme à faire une promenade orbitale.

Le seul petit problème rencontré durant cette sortie a été un souci avec une oreillette dans le casque de Jeff Williams, qui l'a brièvement empêché d'entendre les ordres du centre de commandement en fin de mission, mais la Nasa a précisé qu'il s'agissait d'une panne mineure.

Les deux astronautes ont dans un premier temps fixé sur le module "Harmony" ce nouveau port d'attache, sorte d'anneau d'un mètre de profondeur par 1,60 mètre de largeur, avant d'effectuer de nombreux branchements de câbles.

Cette pièce permettra notamment aux futurs vaisseaux de venir "se garer" automatiquement, sans avoir besoin de l'aide du bras télémanipulateur de la station, et il offrira la possibilité aux vaisseaux de se brancher sur la station pour partager données et électricité.

Cette pièce a été construite par Boeing et a été acheminée le mois dernier par la capsule Dragon de la société SpaceX.

Un premier exemplaire avait été détruit dans l'explosion du lanceur Falcon 9 de SpaceX peu après son décollage, en juin 2015.

Un port d'attache supplémentaire doit être acheminé à l'ISS fin 2017.

Ces ports d'attaches dernier cri vont permettre l'arrimage d'une nouvelle version de vaisseaux américains habités, en particulier le CTS-100 Starliner de Boeing et le Crew Dragon de SpaceX.

La prochaine sortie dans l'espace est prévue le 1er septembre pour retirer un radiateur thermique défaillant sur l'ISS.

Voir aussi:

Galerie photo Chris Hadfield ‏partage son séjour dans l'espace Voyez les images