DIVERTISSEMENT
19/08/2016 02:37 EDT | Actualisé 19/08/2016 02:37 EDT

Quoi voir au cinéma dès le 19 août 2016? (PHOTOS/VIDÉOS)

Brand New Images via Getty Images
Couple watching a movie in an empty cinema

Sortie au cinéma prévue? Découvrez les films à l'affiche cette semaine!

Le Huffington Post Québec et Mediafilm.ca vous présentent les films qui prennent l'affiche cette semaine au Québec:

Galerie photo Films de la semaine Voyez les images

À LA POURSUITE DE LA PAIX

Canada. 2015. 85 min.

Documentaire de Garry Beitel.

Des civils s'engagent pour la paix en zone de guerre, dans le but de promouvoir et implanter des méthodes de médiations pour apaiser les violences et les tensions. Mais la complexité grandissante des conflits à travers le monde rend leur tâche plus ardue.

Grâce à une approche respectueuse, le Montréalais Garry Beitel (CHEZ SCHWARTZ, THE SOCALLED MOVIE) formule une réflexion lucide et humaniste sur une problématique très actuelle. Tirant profit d'une imagerie discrète et d'un montage souple, il cherche surtout à mettre au premier plan les témoignages de ses intervenants, lesquels se révèlent articulés et jamais démagogues.

BEN-HUR

États-Unis. 2016. 141 min.

Drame épique de Timur Bekmambetov avec Jack Huston, Toby Kebbell, Morgan Freeman, Nazanin Boniadi, Rodrigo Santoro, Ayelet Zurer.

Le prince juif Judah Ben-Hur est accusé à tort de trahison par son frère adoptif Messala, ambitieux officier de l'armée romaine. Déchu de son titre, éloigné de celle qu'il aime et séparé des siens, il est condamné à cinq ans d'esclavage, comme rameur sur les galères de l'empire. Mais les circonstances le ramènent éventuellement sur sa terre natale, poussé par l'espoir de se venger de Messala. Un puissant scheik nubien lui suggère un moyen idéal pour y arriver: participer à une course de chars, où il pourra battre son ennemi et humilier le procurateur Ponce Pilate en personne. Mais sur le chemin de sa vengeance, Ben-Hur rencontrera la rédemption en croisant un mystérieux inconnu du nom de Jésus...

Cette adaptation résolument kitsch du roman de Lew Wallace par le réalisateur de WANTED réduit le récit à une série de temps forts, toutefois minés par une mise en scène frénétique et une caméra hyperactive. La course de chars est le morceau de bravoure espéré et la scène des galères impressionne. Mais l'ensemble respire rarement et souffre de performances inégales.

CHIENS DE GUERRE

États-Unis. 2016. 114 min.

Comédie dramatique de Todd Phillips avec Miles Teller, Jonah Hill, Ana de Armas, Bradley Cooper, Shaun Toub, Kevin Pollak, Gabriel Spahiu.

En 2005 à Miami, David Packouz, 21 ans, peine à gagner sa vie comme massothérapeute à domicile. Pris à la gorge, alors que sa conjointe attend leur premier enfant, il décide de s'associer à Efraim Diveroli, un copain d'école exubérant et peu fréquentable, qui s'est lancé dans la vente d'armes au Pentagone. Car depuis une nouvelle disposition votée par l'administration Bush, tous les joueurs de l'industrie, même les plus petits, peuvent participer aux appels d'offres. Efraim et David réussissent ainsi à décrocher un petit contrat de vente de fusils italiens à un officier américain basé en Irak. Le chargement étant bloqué en Jordanie, ils se rendent eux-mêmes là-bas pour l'acheminer par voie terrestre à leur client. Après cette expédition dangereuse mais couronnée de succès, les deux compères voient grand. En maquillant les livres de leur petite compagnie, et en s'associant avec un trafiquant notoire, qui cherche à fourguer un stock d'armes dormant dans un entrepôt en Albanie, David et Ephraim obtiennent le contrat global de vente de munitions aux troupes en Afghanistan. Mais le trop avide Ephraim risque de tout faire rater.

Le réalisateur des HANGOVER s'attaque enfin à un sujet plus mature avec cette illustration efficace d'une incroyable histoire vraie, qu'il traite néanmoins avec son ton comique et irrévérencieux habituel. La réalisation vivante, quoiqu'un peu trop scorsésienne, met en valeur le convaincant Miles Teller et le coloré Jonah Hill, imposant dans un rôle détestable.

LES COWBOYS

France. 2015. 105 min.

Drame de Thomas Bidegain avec François Damiens, Finnegan Oldfield, Agathe Dronne, Ellora Torchia, John C. Reilly, Djemel Barek, Maxim Driesen, Iliana Zabeth, Antoine Chappey, Jean-Louis Coulloc'h, Gilles Treton.

Octobre 1994. Est de la France. Passionné de musique country, Alain assiste avec sa famille à un festival western. Stetson sur la tête, il monte même sur scène pour pousser la chansonnette. Puis, sous l'oeil attendri de sa femme, danse avec sa fille de 16 ans, Kelly. Mais au moment de partir, celle-ci demeure introuvable. En questionnant deux amies de l'adolescente, Alain apprend qu'elle fréquente un certain Ahmed et qu'elle avait beaucoup changé ces derniers mois. Inquiet, le père signale la disparition aux gendarmes, mais ceux-ci n'ouvrent pas d'enquête, convaincus qu'il s'agit d'une banale fugue. Devant leur immobilisme, Alain décide de retrouver sa fille par ses propres moyens. En fouillant la chambre de cette dernière, il découvre un cahier écrit en arabe et des tracts djihadistes. Commence alors pour le père une quête de plusieurs années qui le mènera d'abord en Belgique, puis à travers toute l'Europe. Dans son sillage, il entraînera avec lui son jeune fils Georges, surnommé Kid.

Hommage intelligent aux westerns hollywoodiens, ce récit en deux temps, qui traite avec doigté un thème brûlant d'actualité, est mis en scène de manière soignée et subtilement elliptique par le scénariste Thomas Bidegain (SAINT LAURENT, DHEEPAN), qui fait ici ses débuts à la réalisation. François Damiens bouleverse dans le rôle du père aimant et déterminé.

HELL OR HIGH WATER

États-Unis. 2016. 102 min.

Drame de moeurs de David Mackenzie avec Chris Pine, Ben Foster, Jeff Bridges, Gil Birmingham, Katy Mixon, Kevin Rankin.

Alors que son frère Tanner était en prison, Toby, divorcé et père de deux garçons, a dû faire face seul à la mort de leur mère et à la menace de plus en plus réelle de saisie de leur ranch familial pour défaut de paiement. Mais en découvrant qu'il y a du pétrole sous leur terre, Toby a l'idée de s'associer avec son frangin, récemment libéré, pour braquer des petits comptoirs bancaires dans l'ouest du Texas, afin de rembourser la banque avec son propre argent, de façon à léguer le ranch libre de dettes à ses fils. Les braquages étant presque un jeu d'enfants, Tanner multiplie les imprudences. Un problème, d'autant que deux policiers sont sur leurs traces: le Texas Ranger Marcus Hamilton, sur le point de partir à la retraite, et Alberto, son subordonné d'origine amérindienne et mexicaine.

Prétexte à une radiographie lucide de l'Amérique sudiste, le récit, un brin répétitif, aborde en filigrane le concept à la fois triste et passionnant d'un cycle de transmission de la misère. La mise en scène sèche et âpre réactualise l'image d'un Texas violent, où règne la loi du plus fort. Bien que peu définis, les personnages sont campés avec force et nuances.

THE INFILTRATOR

Grande-Bretagne. 2016. 127 min.

Drame biographique de Brad Furman avec Bryan Cranston, Diane Kruger, John Leguizamo, Jason Isaacs, Benjamin Bratt, Saïd Taghmaoui.

1986, Floride. Alors que les États-Unis croulent sous la cocaïne provenant du cartel de Medellin, l'agent fédéral Robert Mazur, spécialiste des enquêtes sous couverture, a pour mission d'infiltrer la puissante organisation criminelle. Sous la fausse identité de Robert Musella, un blanchisseur d'argent, il gagne la confiance de membres du gang colombien et de responsables de certaines banques américaines qui participent au transit d'argent sale. Grâce à Kathy, une recrue jouant le rôle de sa prétendue épouse, et Emir, son habituel coéquipier sur le terrain, Robert réussit à gravir un à un les échelons le menant jusqu'à Robert Alcaino, l'un des principaux lieutenants d'Escobar. Couronnée de succès, son enquête met toutefois à rude épreuve sa vie personnelle et familiale.

Malgré quelques clichés et effets de style tout droit tirés de Scorsese, cette adaptation du livre de Robert Mazur par le réalisateur de LINCOLN LAWYER tient bien la route. Ainsi, par sa seule mise en scène, Brad Furman parvient à immerger le spectateur dans les complexités de la vie sous couverture. L'excellent Bryan Cranston domine une distribution irréprochable.

LES INNOCENTES

France. 2015. 115 min.

Drame historique de Anne Fontaine avec Lou de Laâge, Agata Buzek, Agata Kulesza, Vincent Macaigne, Joanna Kulig, Katarzyna Dabrowska, Anna Prochniak, Pascal Elso.

Pologne, décembre 1945. Interne à la Croix-Rouge française, Mathilde Beaulieu vient secrètement en aide à des religieuses enceintes, qui ont été violées par des soldats soviétiques. Les absences répétées de la jeune femme suscitent cependant la curiosité d'un médecin juif, avec lequel elle a une liaison, mais provoquent aussi la colère de son supérieur, qui menace de la renvoyer en France. Plus important encore, Mathilde doit venir à bout des réticences des nonnes qui refusent de se laisser examiner. La jeune interne peut heureusement compter sur l'aide de soeur Maria, l'adjointe de la mère supérieure, qui avait connu l'amour avant de se consacrer à Dieu. Alors que les naissances se succèdent, les jeunes religieuses réagissent de manière fort différente à leur nouvelle condition de mère. De son côté, la mère supérieure, soucieuse de préserver les apparences et d'éviter la honte publique ainsi que la dissolution de son couvent, prend des décisions lourdes de conséquences.

Six ans après COCO AVANT CHANEL, Anne Fontaine signe un nouveau drame historique consacré à une figure féminine d'exception, qui impressionne par la richesse de son propos et la finesse de son interprétation. La mise en scène austère, dépouillée, est totalement en phase avec un récit dur et sombre, qui se conclut toutefois sur une touchante note d'espoir.

KUBO ET L'ÉPÉE MAGIQUE

États-Unis. 2016. 101 min.

Film d'animation de Travis Knight.

Dans le Japon médiéval, Kubo, jeune garçon vif et sensible, gagne modestement sa vie en racontant des histoires fantastiques aux habitants de son village côtier. Un jour, il provoque accidentellement la colère d'un esprit maléfique, qui détruit son village et le force à fuir. Sur son chemin, il croise une guenon malicieuse et un homme scarabée, qui l'aident à retrouver l'armure magique jadis portée par son père, un samouraï légendaire. Aux côtés de ces deux nouveaux amis, Kubo affrontera toutes sortes de monstres et de démons, dont un roi vengeur venu de la lune et deux soeurs jumelles malveillantes, qu'il devra vaincre s'il veut retrouver les siens et percer le mystère de ses origines.

D'une grande ambition formelle et thématique, cette production des studios Laika (CORALINE, PARANORMAN) marie habilement plusieurs techniques d'animation dans une imagerie riche et somptueuse. Dommage que le scénario un peu lourd vienne parfois diminuer l'impact de ce conte étonnamment adulte sur le deuil, la valeur des histoires et l'importance des souvenirs.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Les maisons à vendre de Tom Hanks Voyez les images