BIEN-ÊTRE
16/08/2016 12:09 EDT | Actualisé 16/08/2016 12:09 EDT

Oubliez les films, les vrais sont bien plus beaux

©Michael Muller / Taschen / CPi Syndication

Michael Muller avait fait ses preuves. Faire les affiches des plus gros blockbusters de ces dernières années, photographier les stars du cinéma, les rock stars, des gangs de motards, des sportifs de légende. Il a heureusement trouvé un nouveau défi à relever en 2007. Pour son anniversaire, sa femme lui offre un séjour sur l'Île de Guadalupe au large du Mexique, un lieu paradisiaque pour les amateurs de requins. Le premier face à face est un tournant. Le photographe, très actif sur Instagram, sait que désormais son travail sera sous l'eau, avec les requins.

Quand Mickael Muller parle des requins, on est loin, très loin des requins d'Hollywood, ces monstres sanguinaires comme dans le film The Shallow (Instinct de survie, en français) avec Blake Lively qui sort ce mercredi 17 août. En développant une technique inédite, Michael Muller est parvenu à recréer sous l'eau un vrai studio avec bien plus de lumière que les photos sous-marine traditionnelles. Conscient que ces animaux qu'il affectionne tant sont en danger de mort à cause de la pêche et de leur mauvaise réputation, le photographe espère faire évoluer l'opinion. C'est aussi ce qui l'a motivé à publier un recueil de ses plus belles photos aux éditions Taschen.

Pas question de les faire passer pour des chatons, les photos de Michael Muller donnent à voir de vrais prédateurs, avec leur dentition impressionnante. Pour ne rien simplifier, lui-même ne plonge jamais en cage et sans porter de cote de maille. Muni de son appareil photo et d'une simple combinaison, il vit pour croiser aussi souvent que possible le regard de l'un des animaux qui inspire le plus la crainte. Voici quelques uns de ses plus beaux clichés:

Comme le dit très justement Alison Kock, docteur en biologie marine au Cap, qui signe un texte passionnant dans le recueil de photos de Michael Muller: "La prochaine fois qu'une attaque de requin fera les gros titres, rappelez-vous que la peur est certes un sentiment sain, indispensable à notre survie mais qu'elle ne doit pas nous empêcher de voir à quel point les requins sont multiples et essentiels pour nos océans, ni nous rendre aveugles à leur calvaire."