NOUVELLES
16/08/2016 07:47 EDT | Actualisé 17/08/2017 01:12 EDT

Pékin donne son feu vert à la connexion boursière Hong Kong-Shenzhen

Le gouvernement chinois a annoncé mardi avoir donné son feu vert au projet de plate-forme de connexion boursière entre les places de Shenzhen, la deuxième de Chine continentale, et de Hong Kong, dispositif emblématique des réformes promises par Pékin mais dont le lancement a été sévèrement retardé.

La Bourse de Hong Kong a déclaré espérer la fin des préparatifs pour le lancement du mécanisme dans un délai de quatre mois, notant cependant qu'une date officielle devra obtenir l'approbation des autorités.

La plateforme reproduira le modèle du dispositif existant déjà entre les places hongkongaise et shanghaïenne, qui offre aux investisseurs de chacune des deux Bourses un accès aux actions cotées sur l'autre marché, de façon cependant très encadrée.

"Le Conseil des affaires d'Etat (gouvernement, ndlr) a approuvé la mise en oeuvre de la proposition d'un +Shenzhen-Hong Kong Connect+", a indiqué le Premier ministre chinois Li Keqiang.

Les travaux préparatoires sont "pour l'essentiel terminés", a-t-il ajouté, dans un communiqué diffusé par le gouvernement, mais sans fournir de calendrier.

La Commission de régulation des marchés financiers (CSRC) avait réaffirmé vendredi dernier que cette plateforme serait lancée d'ici la fin de l'année, après une annonce similaire en juin.

Le président de la Bourse de Hong Kong, C.K.Chow, a estimé dans un communiqué publié mardi soir que ce "Connect" va "ouvrir un nouveau marché pour les investisseurs internationaux et renforcer les liens entre (la Chine continentale) et Hong Kong".

Selon Charles Li, le directeur général de la place hongkongaise, un des objectifs est de faire de Hong Kong un centre de gestion de patrimoine pour les investisseurs de Chine continentale.

La nouvelle plateforme Shenzhen-Hong Kong démontre par ailleurs l'"engagement permanent" du gouvernement chinois pour les réformes financières, a estimé Aidan Yao, économiste chez Axa Investment Managers.

Pour M. Yao, il s'agit d'"un moyen efficace de libéraliser le marché financier".

Un rapport de Macquarie Securities estime que le lancement offrira aux investisseurs internationaux l'accès au "marché boursier le plus dynamique" de Chine.

Le "Connect" Shenzhen-Hong Kong devrait "faire remonter" les Bourses chinoises dès ce mercredi, en renforçant l'optimisme des investisseurs, a estimé Zhang Qun, analyste du courtier Citic Securities, interrogé par l'AFP.

Lancée fin 2014, la plate-forme "Shanghai-Hong Kong Connect" permet déjà aux investisseurs de Chine continentale d'acheter des actions sur le marché de l'ex-colonie britannique, un territoire chinois doté d'une large autonomie, et aux investisseurs hongkongais d'avoir accès à la place shanghaïenne.

Une porte ouverte significative car les Bourses de Shanghai et de Shenzhen, du fait des sévères restrictions maintenues par Pékin sur les mouvements de capitaux, demeurent très isolées du reste du monde.

Mais cette ouverture limitée des marchés d'actions chinois aux investisseurs étrangers a rencontré un succès plus modeste qu'attendu, et l'effondrement des Bourses chinoises de l'été 2015 avait contribué à refroidir l'engouement pour le dispositif, tout en retardant les avancées sur la connexion avec Shenzhen.

bur-jug-dca/ehl/mct