NOUVELLES
16/08/2016 09:23 EDT | Actualisé 17/08/2017 01:12 EDT

Les années folles à Paris: un moment d'anthologie à Télé-Québec

MONTRÉAL — Quand la Première Guerre mondiale a pris fin, une vague d'effervescence et de frénésie s'est emparée des Parisiens. En 1920 débutait une décennie de pure folie, un élan de créativité dans de multiples domaines, une ouverture sur le plaisir et la joie de vivre comme jamais auparavant.

Après quatre ans de bombes, de tueries et de destruction durant lesquels ont péri 1 700 000 personnes, sans parler des mutilés, des gazés, des traumatisés, la vie reprend ses droits. Les autos envahissent Paris, les bonzes de la mode surgissent et libèrent la femme du corset et on crée, pour elles, l'électroménager qui lui facilite ses tâches de maîtresse de maison. Les femmes veulent conserver cette indépendance acquise durant la guerre alors que leurs hommes étaient absents et qu'elles ont dû pourvoir au maintien de la vie quotidienne.

Côté artistique, c'est une explosion de talents à tous les niveaux. Modigliani, Picasso, Renoir, Monet, Cocteau, Henry Miller, Maurice Chevalier, Mistinguett et Joséphine Baker se donnent rendez-vous dans les cafés de Montmartre et Montparnasse pour célébrer la vie. «Paris années folles», les lundi et mardi 22 et 23 août, 20h, à Télé-Québec.

Agressions sexuelles: y aura-t-il une fin?

Même si bien des possibilités sont offertes aux personnes qui désirent avoir une relation sexuelle, même si bien des centres d'aide et de multiples traitements sont à la disposition des violeurs, on continue d'agresser, de maltraiter, et parfois même de tuer des femmes.

Le documentaire, «Victimes de viol» présenté à RDI le mercredi 24 août, 20h, a été réalisé au Royaume-Uni. On rencontre Juliet, grande femme, forte, qui ne craint rien ni personne et qui, pourtant, fait partie des 1209 victimes de viol enregistrées en 2012, dont 422 enfants. Un viol provoque un état de stress post-traumatique qui mine les victimes à jamais. Au Centre St-Mary, médecins, assistantes sociales et psychologues reçoivent les victimes et cette liste comprend des individus âgés entre trois semaines et 96 ans.

Il appartient au procureur de décider si une cause de viol sera portée en cour. Sur 7000 cas, la moitié seulement a été acceptée en poursuite. Dans l'ensemble, 38 pour cent des procès pour viol aboutissent à un verdict de non-culpabilité alors que les victimes, elles, doivent vivre avec cette fracture invisible à jamais.

Quand les stars s'en mêlent…

Harrison Ford, Matt Damon et Arnold Schwarzenegger sont parmi les artistes et journalistes qui se rendront dans des pays touchés par des bouleversements climatiques. Ils iront donc à la rencontre d'experts pour comprendre comment le réchauffement climatique peut perturber la nature au point de mettre les vies humaines, animales et végétales en danger. Par exemple, l'exploitation de l'huile de palme utilisée dans de multiples produits, qui a provoqué une déforestation massive en Indonésie, pays qui, en conséquence, est devenu le plus grand émetteur de gaz à effet de serre. «Planète: attention danger», le mardi 23 août, 22h, à Explora.

La dernière semaine du mois d'août marque le début des nouvelles programmations de certaines stations, dont Canal Vie. Parmi ces nouvelles émissions dont plusieurs traiteront de décoration et de rénovation, il y a «Papa célibataire cherche l'amour», le mercredi 24 août, 21h. Cinq jeunes et séduisants beaux messieurs recherchent non seulement celle qui comblera tous leurs désirs, mais aussi qui saura être une belle-mère sympathique pour leur progéniture puisque ces beaux mâles sont pères monoparentaux.

Comme si c'était hier, on se souvient de la chasse à l'homme dont O.J. Simpson fut l'objet, il y a une vingtaine d'années, alors soupçonné d'un double meurtre: celui de son ex-femme, Nicole Brown, et de l'ami de celle-ci, Ronald Goldman. À Investigation, on relate ces instants de surprise et d'angoisse alors que le footballeur étoile qui proclame son innocence subit un procès qui a attiré des journalistes du monde entier. «O.J. Simpson: le procès du siècle», le mercredi 24 août, 22h.

À RADIO-CANADA: dimanche, après la diffusion des «Meilleurs Moments» de «Rio 2016» à 18h, on assiste à la «Cérémonie de clôture», à 19h, en compagnie de Marie-José Turcotte et Dominick Gauthier. Le «Vox Pop» du mardi 23 août, 19h30, porte sur les goûts musicaux des jeunes, commentés par Jacques Boulanger.

À TVA: du web à la télévision, on retrouve Jonathan Roberge, son fils Xavier et Marie-Soleil Dion dans une comédie dévoilant l'immaturité de «Papa» et la sagesse de fiston. Dans les faits, disons que le paternel est avant tout préoccupé par l'idée de reconquérir Marie, la maman de Xavier, pour former à nouveau une famille «normale». Les lundi et mardi 22 et 23 août, 23h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: une occasion à ne pas rater, la trilogie de l'œuvre de Frank Ford Coppola, «Le Parrain», est présentée trois soirs d'affilée, les lundi, mardi et mercredi 22, 23 et 24 août, 21h (21h10 le mercredi). Bien que réalisée il y a une quarantaine d'années, le sujet est toujours aussi captivant, d'autant plus qu'il met en scène Marlon Brando, Al Pacino, Robert De Niro, James Caan, Diane Keaton et autres acteurs talentueux.

À UNIS TV: le mercredi 24 août, 21h, le drame «Lucidité passagère» est un film choral axé sur les remises en question de cinq jeunes adultes que les circonstances amènent à reconsidérer leurs choix de vie. Daniel Parent, Hélène Florent, Maxim Roi et Mario Saint-Amand font partie de la distribution.

AU CANAL D: les demandes d'entrer au Canada se comptent par milliers. Mais les douaniers doivent être très vigilants pour s'assurer que ces voyageurs sur le point de franchir les frontières ne transportent pas des produits interdits ou illégaux. La série «Douanes sous haute surveillance» rend compte de tous les moyens et subterfuges utilisés pour déjouer les règles, le jeudi 25 août, 18h.