NOUVELLES
16/08/2016 18:22 EDT | Actualisé 17/08/2017 01:12 EDT

Le Canadien Derek Drouin gagne l'or au saut en hauteur aux Jeux de Rio

RIO DE JANEIRO — Le Canadien Derek Drouin a gagné l'or au saut en hauteur aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, mardi.

Drouin, médaillé de bronze il y a quatre ans aux Jeux de Londres, a été le seul à réussir un saut de 2,38 mètres, un sommet pour lui cette saison.

L'Ukrainien Bohdan Bondarenko a fait durer le suspense en demandant de monter la barre à 2,40 mètres après avoir raté ses deux premières tentatives à 2,38 mètres. Il a toutefois accroché la barre, confirmant la victoire de Drouin.

Le Qatari Mutaz Essa Barshim a gagné l'argent (2,36 mètres) et Bondarenko s'est contenté du bronze (2,33).

Âgé de 26 ans et originaire de Corunna, en Ontario, Drouin a réussi chacun de ses six premiers sauts. Il a tenté de franchir les 2,40 mètres pour la forme après la confirmation de sa victoire, mais il n'a pas réussi à le faire.

«C'est vraiment spécial, a dit Drouin. Il y a eu des sacrifices en cours de route, mais j'ai toujours été fier de ma force psychologique. Ma famille était ici dans la première rangée. Ma mère pleurait et mon père est très fier.»

Drouin est devenu le premier Canadien à gagner l'or olympique au saut en hauteur depuis Duncan McNaughton, aux Jeux de Los Angeles en 1932.

Il s'agit de la troisième médaille canadienne en athlétisme aux Jeux de Rio. Brianne Theisen-Eaton a gagné le bronze à l'heptathlon et Andre De Grasse a aussi obtenu le bronze au 100 mètres masculin.

Plus tôt en soirée, Sage Watson, de Medicine Hat, en Alberta, et Noelle Montcalm, de Belle River, en Ontario, ont terminé respectivement 11e et 18e lors des demi-finales du 400 mètres haies féminin et ont été éliminées.

Elizabeth Gleadle, de Vancouver, a pris le 16e rang des qualifications au lancer du javelot et n'a pas accédé au tour suivant.

Lors de la dernière compétition à l'horaire, Johnathan Cabral, de Péribonka, a terminé en sixième position au 110 mètres haies. Il a signé un chrono 13,40 secondes.

Le Jamaïcain Omar McLeod a triomphé en 13,05, devant l'Espagnol Orlando Ortega (13,17) et le Français Dimitri Bascou (13,24).

De Grasse sans difficulté

Le sprinteur canadien Andre De Grasse est sur la bonne voie pour s'assurer une deuxième médaille aux Jeux de Rio puisqu'il s'est facilement qualifié pour les demi-finales du 200 mètres, mardi matin.

L'Ontarien de 21 ans, médaillé de bronze du 100 mètres dimanche, a remporté sa vague préliminaire en 20,09 secondes, le meilleur chrono de la journée.

Le Jamaïcain Usain Bolt, champion olympique du 100 mètres, a lui aussi dominé sa vague en 20,28 secondes.

Les demi-finales sont prévues mercredi avec la présentation de la finale, jeudi soir.

Les deux premiers de chaque vague éliminatoire obtenaient leur billet pour les demi-finales ainis que les quatre meilleurs chronos suivants.

Le Torontois Aaron Brown et Brendon Rodney, de Brampton, en Ontario, ont terminé chacun troisième de leur vague et ils ont dû patienter avant de connaître leur sort. Brown a accédé aux demi-finales en vertu de son 20,23 mais Rodney a échoué en 20,34.

La médaille de bronze de De Grasse au 100 mètres, dimanche, était la première du Canada dans l'épreuve reine de l'athlétisme depuis 1996. Bolt a triomphé en 9,81 et De Grasse a réalisé sa meilleure performance en carrière en 9,91.

Après le 200 mètres, De Grasse complètera son triplé à Rio en participant au relais canadien 4 x 100 mètres.

Dans les autres épreuves préliminaires mardi matin, Nathan Brannen, de Cambridge, en Ontario, et Charles Philibert-Thiboutot, de Québec, se sont qualifiés pour les demi-finales du 1500 mètres messieurs tandis que Nikkita Holder, de Pickering, en Ontario, et Phylicia George, de Markham, disputeront les demi-finales du 100 mètres haies dames. Angela Whyte, d'Edmonton, n'a pas réussi à se qualifier.

La Torontoise Kelsie Ahbe a assuré sa place pour la finale au saut à la perche mais Alysha Newman, de London, en Ontario, et Anicka Newell, de Toronto, ont été éliminées.

Jessica O'Connell, de Calgary, et Andrea Seccafien, de Guelph, en Ontario, n'ont pas franchi l'étape des préliminaires au 5000 mètres.