Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Jason Kenney condamne un message Twitter jugé « violent » à l'encontre de Rachel Notley

Le député conservateur Jason Kenney condamne un message Twitter négatif à l'adresse de la première ministre albertaine Rachel Notley et publié la fin de semaine dernière. Le message montrait le visage de Rachel Notley au milieu d'une cible pour armes à feu et apostrophait le Parti progressiste-conservateur de l'Alberta.

Jason Kenney s'est rallié aux internautes qui avaient condamné le message Twitter sur les médias sociaux. Le candidat à la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta considère que le message suggère de la violence et dépasse les limites de ce qui est acceptable.

L'homme qui a publié ce message Twitter l'a depuis retiré, en présentant ses excuses. Il n'est ni partisan de Jason Kenney ni du Parti progressiste-conservateur albertain.

Jason Kenney ajoute qu'il défend la liberté d'expression, mais refuse les propos violents. « Je ne veux pas attirer l'attention des gens sur ces choses, car ces personnes demandent de l'attention. Il y a un tas de perdants que nous devons simplement ignorer », a-t-il dit.

Le Nouveau Parti démocratique albertain n'a pas souhaité émettre de commentaires.

Voir aussi:

Jason Kenney's Gaffes

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.