Où retrouve-t-on les plus belles et spacieuses cabines et salles d'essayage à Québec?

Passage obligé durant la séance de magasinage, la cabine d’essayage n’est pas certainement l’endroit le plus apprécié. Surtout lorsque son étroitesse, son éclairage insuffisant et un miroir déformant s’ajoutent à nos déceptions. Or, de plus en plus de commerçants et de chaînes de magasins ont rénové, modernisé et mieux pensé cet espace pour qu’il soit plus accueillant et, en bout de compte, que l’expérience soit moins traumatisante.

Où retrouve-t-on les plus belles et spacieuses cabines et salles d’essayage à Québec? Le Huffington Post Québec a suivi une « pro des cabines », Magaly Lamarre, styliste vestimentaire à Québec qui arpente les allées des centres commerciaux et les boutiques au quotidien avec ses clientes.

D’entrée de jeu, notre experte se dit « extrêmement critique » en matière de cabines d’essayage. « Peut-être parce que j’ai travaillé durant 15 ans dans les boutiques. Lorsque je mets les pieds dans une cabine, je regarde tout d'abord la propreté et, crois-moi, c'est trop souvent laisser-aller. Saletés au sol, cintres et/ou vêtements qui traînent, miroir non-nettoyé. Donc, pour moi, une cabine "parfaite" sera tout d'abord propre et accueillante. »

Parmi les autres critères retenus : la présence d'un grand miroir dans la cabine, un espace suffisant pour prendre un peu de recul et pour faire quelques pas, un éclairage dont l'intensité et la couleur rendent justice aux coloris réels du vêtement et, enfin, un service cordial et professionnel.

Quelle est, selon toi, la caractéristique, la plus importante dans une cabine d’essayage ?

« L'éclairage ! C'est un élément crucial qui a un impact direct sur la décision d'achat. Il existe encore certaines cabines éclairées au néon - un éclairage qui est loin de refléter les bonnes couleurs des vêtements et qui nous donne un teint assez douteux -. Ce qui ne favorisera pas l'achat. Une cabine bien éclairée possède plusieurs points d’éclairage, permettant ainsi de bien voir la coupe et la tombée des vêtements sous différents angles. Encore trop souvent dans certaines cabines, il n'y a qu'un "spot" au milieu du plafond et, logiquement, on va se mettre dessous pour bien voir, mais attention, la lumière au-dessus de nous va avoir comme impact de laisser paraitre tous nos petites rondeurs, nos cernes, la cellulite et autres parties de notre corps qui nous agacent.»

Le miroir doit aussi être un aspect important. Comment doit-il être positionné ?

« Il est évident que chaque cabine devrait contenir un miroir plain-pied, s’il-vous-plaît ! Car oui, encore dans certains magasins, on doit sortir de la cabine pour voir le résultat de notre essayage. Ça n’a pas de sens !

Aussi, petite pensée pour certaines cabines du magasin Le Château où les miroirs déformants nous font paraître dix livres en plus !

De plus en plus de cabines proposent des miroirs deux ou trois côtés, permettant de se voir le dos. Ce type de grand miroir se retrouve souvent en dehors de la cabine. Dans un monde idéal, ce miroir est loin des regards des autres clients qui magasinent dans la boutique, pour un peu d'intimité.»

Cabines fermées par une porte ou par un rideau ? Crochets ou tablettes ?

« La porte offre certainement plus d’intimité, mais dans les deux cas, la porte de la cabine ou le rideau doivent bien fermer (une autre petite pensée pour Zara avec ses rideaux désuets qui ne "collaient" pas très bien au mur au cadre de la porte, vivement leurs rénovations !).»

Il doit y avoir suffisamment de crochets. Il ne faut pas oublier notre charmante saison hivernale qui fait en sorte que les cabines d'essayage viennent rapidement embourbées avec manteau, foulard, mitaines et tuque.

Certains magasins permettent d'essayer huit articles à la fois, mais ne proposent pas l'espace adéquat pour l'accrochage dans leurs cabines.

Enfin, un dernier point : le banc ou la chaise permettent d’y déposer nos articles, mais ils servent surtout de "tests" d'essayage lorsqu’on veut vérifier le confort d'un pantalon en position assise ou qu'elle sera la longueur d'une jupe une fois assise au bureau, trop courte ?

Les meilleures cabines d'essayage à Québec
Styles de soirée: le cocktail d'ouverture du 16e Festival Mode & Design