NOUVELLES
16/08/2016 06:48 EDT | Actualisé 17/08/2017 01:12 EDT

Attentat terroriste déjoué: Trudeau compte sur le comité parlementaire annoncé

BRIDGETOWN, N.-É. — Le premier ministre Justin Trudeau estime que le comité parlementaire créé pour surveiller les activités des agences de renseignement aura à évaluer l'efficacité du travail de ces agences.

La semaine dernière, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a intercepté un jeune Canadien qui préparait une attaque terroriste. Aaron Driver a été abattu par la police, mercredi soir, dans une petite ville du sud-est de l'Ontario. Le jeune homme était connu des autorités canadiennes. Mais c'est le FBI qui a alerté la GRC alors que l'homme préparait un attentat imminent.

Mardi matin, M. Trudeau était en Nouvelle-Écosse pour annoncer du financement pour des projets d'infrastructure. Au cours du point de presse qui a suivi son annonce, les journalistes lui ont demandé de justifier la nécessité d'une intervention américaine alors que le jeune Driver était surveillé par les autorités canadiennes.

Le premier ministre a d'abord félicité les policiers canadiens pour leur travail. Puis, il a rappelé la nécessité d'un équilibre entre la sécurité des Canadiens et le respect de leurs droits.

Enfin, il a noté que le comité parlementaire annoncé ce printemps par son gouvernement devra, non seulement s'assurer que les agences comme la GRC et le SCRS (Service canadien du renseignement de sécurité) n'abusent pas de leurs pouvoirs, les parlementaires devront aussi juger si ces agences font un travail efficace.

Par ailleurs, c'est une contribution fédérale de 87 millions $ pour des projets de traitement des eaux usées et de 32 millions $ pour le transport en commun que M. Trudeau a annoncée à Bridgetown, aux côtés du premier ministre de la province Stephen McNeil.