NOUVELLES
15/08/2016 08:35 EDT | Actualisé 15/08/2016 08:41 EDT

Une Audi qui parle aux feux de signalisation pour réduire le trafic

Courtoisie

Vous roulez doucement en plein centre-ville. Au loin, vous apercevez des feux de signalisation, et vous tentez de moduler votre vitesse afin de ne pas devoir vous immobiliser, sans accélérer au-delà de la vitesse permise bien sûr. Évidemment, votre évaluation n’est pas la bonne, et vous devrez stopper afin d'attendre le retour du feu vert.

Cette situation, familière, pourrait bien changer sous peu, si le constructeur allemand Audi réussit à percer le marché avec sa nouvelle technologie de communication voiture-infrastructure qu’il compte déployer au cours des prochaines semaines aux États-Unis.

LIRE AUSSI

C’est parti pour le développement de l’Audi Q8 2018

Concrètement, la méthode adoptée par Audi est assez simple : la voiture que vous conduisez entre en contact avec les feux de circulation d’une ville donnée, par le biais d’une connectivité internet. En communiquant avec un feu spécifique, votre voiture est en mesure d’afficher, en secondes, un décompte qui vous indiquera le temps restant avant le changement de feu lorsque vous serez à l’arrêt.

En mouvement, le décompte sera aussi offert, mais vous indiquera cette fois combien de temps il vous reste avant d’atteindre l’intersection et que le feu tourne au rouge. Vous saurez alors si vous avez le temps, ou si vous devez commencer à amorcer votre freinage.

Au cours des prochains mois, les Audi Q7 et A4 seront équipées de modules capables de traiter cette information. Le programme sera ensuite déployé dans cinq ou sept villes des États-Unis, mais Audi refuse de préciser lesquelles.

Il faut dire que la préparation d’un tel projet nécessite beaucoup de discussions et de négociations avec les instances municipales puisque la voiture doit être en mesure de communiquer directement avec les panneaux et les feux de circulation. Il faut donc revoir la nature même de ces infrastructures, et associer de façon sécuritaire le réseau informatique de la voiture avec celui de la municipalité.

C’est aussi cette exigence qui limite du même coup l’implantation du projet à la grandeur de l’Amérique, plusieurs municipalités n’ayant pas les ressources nécessaires pour accueillir les installations.

Pour Audi cependant, ce premier projet n’est qu’un test, pour une technologie qui marque aussi un pas de plus dans la création de voitures autonomes. Ainsi, dans un avenir rapproché, le manufacturier allemand souhaite ajouter des fonctions au mode de communication.

Ainsi, la voiture pourrait communiquer avec les feux de circulation et gérer automatiquement l’option Stop-Start, qui arrête le moteur et le redémarre au moment où le feu redevient vert. Elle pourrait aussi afficher des suggestions de comportement au conducteur, en se basant sur le réseau de feux de circulation et sur le flux de trafic, afin de limiter les arrêts inutiles ou de limiter les bouchons de circulation.

« Pour le moment, notre technologie n’est pas destinée à la sécurité, mais plutôt au confort des conducteurs », a affirmé Pom Malhotra, directeur général de la division des voitures connectées. La prochaine étape sera aussi de maximiser la communication entre les véhicules pour atteindre les mêmes objectifs.

Voir aussi

Galerie photo Audi S4 2018 Voyez les images
Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!