BIEN-ÊTRE
15/08/2016 09:54 EDT | Actualisé 15/08/2016 12:31 EDT

Le meilleur du pire des justaucorps de gymnastique des JO de Rio (PHOTOS)

Pour pratiquer la gymnastique, Jeux Olympiques ou non, il faut revêtir un justaucorps, avoir les cheveux attachés et être plutôt habile de son corps. Ces contraintes admises, une question reste sans réponse: pourquoi ces paillettes, pourquoi ces motifs, pourquoi ces costumes en trompe-l'œil, pourquoi ces faux décolletés?

La réponse est simple. Comme souvent en matière de mode, c'est à un Français que l'on doit cette invention vestimentaire... Avez-vous entendu parler de Jules Léotard? Ce Français né en 1838 à Toulouse a inventé la discipline du trapèze volant. Pour pouvoir montrer au mieux sa musculature et ne pas être gêné dans ses vêtements, le trapéziste s'est créé un maillot dans une matière à la fois fine et élastique. À sa mort, ce vêtement prend son nom, le Léotard (un nom qu'il a conservé en anglais).

Déjà, à l'époque, Jules n'hésitait pas à tout miser sur le motif :

jules leotard

Le résultat est donc une avalanche de strass sur des costumes en tissu strecht. Cela tient-il plutôt au justaucorps en lui-même ou aux standards de la gymnastique? A priori le justaucorps n'a rien à se reprocher. La marque californienne American Apparel a fait beaucoup pour remettre le body au goût du jour et le sortir du rayon lingerie. Et puis, un justaucorps, ça peut-être joli, demandez aux danseuses de ballet.

Voici ce qui se fait de mieux à Rio. Les hommes ont en règle générale droit à des tenues beaucoup plus sobres que leurs homologues féminins. En bref, les strass sont réservés aux filles.

Galerie photoLe meilleur du pire des justaucorps de Rio Voyez les images

Comme la gymnastique, le cirque ou même parfois la natation font face aux mêmes problématiques, même si le champion toute catégorie reste quand même le patinage artistique.


Galerie photoLes uniformes de l'équipe olympique canadienne pour les jeux de Rio Voyez les images