NOUVELLES
12/08/2016 09:02 EDT | Actualisé 12/08/2016 09:03 EDT

Rio 2016: Rafael Nadal et Marc Lopez champions olympiques en double messieurs

ASSOCIATED PRESS
Rafael Nadal, right, and Marc Lopez, of Spain, celebrate after defeating Canada in their men's doubles match at the 2016 Summer Olympics in Rio de Janeiro, Brazil, Thursday, Aug. 11, 2016. (AP Photo/Charles Krupa)

Rafael Nadal et Marc Lopez sont devenus champions olympiques du double messieurs des Jeux de Rio grâce à leur victoire en finale vendredi contre les Roumains Horia Tecau et Florin Mergea en trois sets (6-2, 3-6, 6-4).

Nadal, déjà vainqueur de la médaille d'or en simple messieurs en 2008, a l'occasion de s'en offrir une troisième. Il affronte samedi l'Argentin Juan Martin Del Potro pour une place en finale du simple.

C'est déjà une belle revanche pour l'Espagnol (30 ans) qui avait dû déclarer forfait au cours de son tournoi préféré, Roland-Garros, fin mai en raison de son poignet gauche douloureux. Cette blessure avait forcé le lauréat de 14 tournois majeurs (dont 9 à Paris) à renoncer aussi à Wimbledon et l'avait éloigné plus de deux mois des courts.

L'ancien N.1 mondial (en simple) était revenu juste à temps pour les Jeux de Rio où l'Espagne en avait fait son porte-drapeau.

Avec Lopez, par ailleurs lauréat de Roland-Garros en double cette saison (avec Feliciano Lopez), Nadal a dû batailler pendant près de 2h30 dans un stade acquis à la cause du duo espagnol.

Tecau, ancien N.2 mondial du double et lauréat de Wimbledon en 2015, et son partenaire, avaient pris l'ascendant en breakant pour mener 4 jeux à 3 dans l'ultime manche.

Mais les Espagnols, grâce à une remarquable couverture du terrain, ont comblé leur retard dans la foulée. Un bon jeu de service de Nadal leur permettait de reprendre les commandes (5-4).

Les Roumains allaient céder sur le jeu suivant, non sans avoir sauvé deux balles de match grâce à des smashes de Tecau. Sur la troisième balle de match, Mergea expédiait le sien au-delà de la ligne de fond de court. Nadal pouvait s'agenouiller au sol, ivre de bonheur.

Voir aussi:

Galerie photo Rio 2016: les médailles canadiennes Voyez les images