NOUVELLES
12/08/2016 06:19 EDT | Actualisé 12/08/2016 06:22 EDT

Mise à jour : La Solo canadienne ne roulera pas au Québec

Courtoisie

Il y a quelques jours, la firme Electra Meccanica de Vancouver, en Colombie-Britannique, confirmait le dévoilement public de sa petite voiture électrique monoplace, la Solo, pour le 9 septembre prochain. Mieux encore, la compagnie annonçait que les réservations étaient ouvertes, et que tous les amateurs pouvaient ajouter leur nom à la liste d’achat.

Il n’y a cependant qu’un seul bémol : la voiture ne possède pas pour le moment les accréditations nécessaires pour être utilisée sur les routes du Canada, n’ayant pas fait l’objet d’une homologation par le ministre des Transports fédéral.

LIRE AUSSI

La petite Solo électrique lancée en septembre

Évidemment, Transports Canada n’ayant pas accordé de droit de circulation à la voiture, la Société de l’Assurance Automobile du Québec ne lui a pas non plus attribué de statut, comme l’a expliqué le responsable des communications, monsieur Mario Vaillancourt.

« Nous n’avons, pour le moment, reçue aucune demande d’accréditation pour le véhicule. En conséquence, et tant que nous n’aurons pas d’avis de Transports Canada, la Solo n’est pas autorisée à rouler sur les routes du Québec », a-t-il expliqué.

Au-delà de la seule permission de rouler sur les routes, la Solo devra aussi franchir d’autres étapes d’accréditation, la SAAQ devant déterminer si elle est considérée comme une voiture ou un vélomoteur, et si elle nécessite une formation particulière avant de pouvoir en prendre le volant, un peu à l’instar des 3 roues de Can-Am par exemple.

Mieux encore, si jamais la Solo recevait une accréditation québécoise, elle serait admissible au programme d’aide financière du Gouvernement du Québec de 8000 $ pour un véhicule 100 % électrique.

Équipée d’une batterie lithium-ion de 8.64 kWh, la petite Solo, qui comme son nom l’indique ne peut accueillir qu’un seul passager, disposerait d’une autonomie de 160 kilomètres à une vitesse maximale de 130 kilomètres à l’heure, avec une puissance de 140 livres-pied de couple. Il lui faut entre 3 et 6 heures pour une recharge complète, selon que l’on utilise des bornes de 220 ou de 110 volts.

La Solo dispose de trois roues en aluminium de 15 pouces, toutes équipées de freins à disques. Elle ne pèse que 450 kilos au total, son châssis étant entièrement composé de matériaux composites ultralégers.

Outre sa mécanique, la Solo dispose d’un système de chauffage et de climatisation, d’une caméra de recul de série, et d’un système audio avec connectivité Bluetooth. Il faut compter quelque 19 888 $ pour se la procurer au pays.

Il est possible d’avoir plus de détails, et même de réserver la voiture moyennant un dépôt de 250 $, sur le site de Electra Meccanica.

Voir aussi:

Galerie photo Electra Meccanica Solo Voyez les images