Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'esprit olympique plus fort que le conflit entre la Russie et l'Ukraine

Alors que le ton monte entre Moscou et Kiev depuis quelques jours, huit joueurs de tennis russes et ukrainiens ont démontré que l’esprit sportif et les valeurs olympiques étaient plus forts que les conflits politiques de leur pays.

Jason Corcoran, journaliste de bne IntelliNews, a publié une photo sur son compte Twitter où les athlètes russes et ukrainiens se tiennent par la taille, le sourire aux lèvres. La photo rappelle l’égoportrait des gymnastes Lee Eun-ju, de la Corée du Sud, et Hong Un-jong, de la Corée du Nord, pris à la deuxième journée de compétition samedi dernier.

Un contraste frappant avec les tensions palpables entre leurs deux nations. Mercredi, Moscou a déposé des accusations contre Kiev d’avoir projeté des attentats en Crimée. Les services de renseignement russes (FSB) assurent avoir repoussé une incursion armée de l’Ukraine sur ce territoire et affirment qu’un de ses militaires et un de ses membres ont été tués dans les combats. Depuis, leur relation s’est à nouveau envenimée.

Rappelons que plusieurs bases militaires et navales russes se trouvent en Crimée. L’annexion de ce secteur à la Russie est d’ailleurs considérée comme illégale par Kiev.

Le rapport du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme de mars 2016 a fait état d’au moins 9160 morts et 22 000 blessés depuis le début du conflit dans l’est de l’Ukraine.

C’est en 1994 que l’Ukraine a participé pour la première fois aux Jeux olympiques d’hiver de Lillehammer en tant que nation indépendante. Auparavant, c’est au sein de l’équipe de l’Union soviétique (1952-1988) et de l’équipe unifiée (Albertville 1992) que ses athlètes ont pris part à cet événement planétaire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les plus belles photos de Rio 2016

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.