Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Découvrez Rio la magnifique... après les Olympiques

Aerial view of 'Christ The Redeemer' statue with Sugarloaf Mountain, Copacabana Beach and Botafogo Beach in the background.
Aerial view of 'Christ The Redeemer' statue with Sugarloaf Mountain, Copacabana Beach and Botafogo Beach in the background.

Rio est sur toutes les lèvres depuis des jours. Mais une fois que les athlètes auront déserté la « cidade maravilhosa », les raisons de visiter l’ex-capitale du Brésil seront toujours aussi nombreuses. Émouvante de beauté, portée par la chaleur de ses habitants et possédant pratiquement tout ce qu’on aime des métropoles internationales au même endroit, Rio de Janeiro fait partie des destinations qu’il faut absolument voir avant de mourir!

Une carte postale en 360 degrés

Peut-être est-ce en raison des 10 heures de vol et de la fatigue qui nous accable à l’arrivée, mais on sent vite notre gorge se nouer en découvrant cette grande ville bordée par les plages et entourée par les montagnes, avec un lac en son centre et la plus grosse forêt urbaine du monde, la Floresta da Tijuca. Bien sûr que le trafic est monstrueux (des bouchons de circulation à midi, vraiment?!), mais il suffit d’observer ce qui nous entoure pour patienter et s’émerveiller.

Des plages célèbres

Qui n’a jamais entendu parler des légendaires plages de Copababana et d’Ipanema, voire de Leblon et de Leme? Communicant entre elles sur des dizaines de kilomètres, elles sont toutes ma-gni-fiques! Le sable est fin, l’eau est bleu-turquoise, les montagnes leur font de l’œil, la détente y est assurée et les activités sportives sont nombreuses : surf, paddle board, fresco ball (genre de tennis de table sans table), kayak, volley-ball et foot volley. Après quelques heures de bronzage et de baignade, faites un arrêt au Fort Copacabana pour un peu d’histoire.

Ils sont beaux, les Cariocas!

Que vous soyez sur la plage ou ailleurs, vous serez subjugués par la beauté des habitants de Rio, les Cariocas. Et par « beauté », on inclut à la fois les clones du mannequin international Gisele Bündchen, les hommes aux abdominaux tranchants, celles et ceux qui exposent leur absence de tonus avec une désinvolture rafraichissante. Qui plus est, la splendeur brésilienne se décline de toutes les façons, le pays étant l’un des plus métissés du monde : Blancs, Noirs, Latinos, Premières nations et Métisses se côtoient partout. En plus de l’influence du Portugal, qui a régné pendant plus de trois siècles, et de sa très longue histoire d’esclavage, le pays a connu de grandes vagues d’immigrations japonaises, néerlandaises, allemandes et juives.

Incomparable nourriture

Le métissage brésilien permet de savourer une cuisine aux identités multiples. Ne vous contentez pas de manger du poulet et des frites portugaises, ou de vivre une expérience de churrascaria (une orgie de viandes), goûtez au farofa (farine de manioc et parfois additionnée d’œufs et/ou de bananes), au jus de goyave, au gâteau aux crevettes, aux sucreries locales ou au cette boule de pâte, de fromage et de poulet vendue à tous les coins de rue, qui vous fera comprendre pourquoi vous prenez du poids de jour en jour : la nourriture brésilienne est grasse, frite, sucrée et divinement bonne!

Hiking et vue époustouflante

Attrait touristique le plus populaire au Brésil, la statue du Christ rédempteur est accessible à pied ou en train. Après l’ascension du mont Corcovado, vous aurez droit à un point de vue émouvant sur Rio de Janeiro. Même constat au sommet des deux montagnes du Pain de sucre (Sugar Loaf/Pão de Açúcar), accessibles grâce à deux téléphériques. Les plus dégourdis franchiront la première étape en faisant du trekking (et en économisant quelques précieux dollars). Autres options : le trekking des Dois Irmãos qui débutent dans une favela, et celui de la Pedra Bonita, relativement exigeant. Les plus courageux peuvent également découvrir Rio en faisant du deltaplane!

L’architecture

Rares sont les immeubles des quartiers centraux (Copacabana, Ipanema, Botafogo, Gavea, Flamengo) qui séduisent les regards, mais ceux de Santa Teresa ont tout pour vous charmer. Avec ses influences européennes, son cachet vieillot, son vieux tramway, ses murales innombrables et ses rues en pentes, le secteur bohémien est qualifié de « Montmartre » de Rio. À noter : un arrêt au Parques das Ruinas, un ilot de verdure où le calme de la semaine contraste avec les visiteurs et les pièces de théâtre familiales du week-end.

C’est la fête!

Vous n’imaginez quand même pas qu’on allait s’étendre sur les beautés de Rio sans parler de son carnaval? Du 24 février au 7 mars 2017 aura lieu la prochaine édition de l’événement connu à travers le monde. Beaucoup plus qu’un défilé de chars allégoriques exubérants pendant lequel se déroule un concours de samba, le carnaval est l’occasion rêvée de découvrir la culture brésilienne, ses différents styles de danses et de musiques, son caractère festif et la « chaleur » de ses habitants (c’est un peu la débauche à travers la ville pendant deux semaines…)! Si vous préférez y aller à petites doses, visitez la ville à un autre moment de l’année et profitez des terrasses qui s’étendent dans la rue et du droit de déambuler partout un verre à la main. Par exemple, en juillet, les Festas juninas sont des célébrations agricoles ancestrales organisées dans tous les quartiers de la ville et du pays.

Pétropolis

Petite digression hors des frontières cariocas : une visite à Pétropolis, la cité impériale située à une heure de Rio. Jadis, la ville accueillait les monarques qui fuyaient l’étouffante chaleur de Rio pendant l’été, au profit de la fraicheur montagnarde. Vous pourrez visiter les vestiges royaux de leur demeure, à condition de ranger votre appareil photo et de couvrir vos pieds de pantoufles. Ailleurs en ville? Le palais de cristal, la cathédrale São Pedro de Alcântara et que la petite maison aux allures de chalet suisse ayant appartenu à Santos Dumont, celui qui s’est disputé le titre d’inventeur officiel de l’avion avec les frères Wright. Surtout, n’osez pas remettre en question l’exploit de Dumont auprès des Brésiliens… ils ne vous le pardonneront pas!

À voir également:

Visite de Rio de Janeiro

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.