NOUVELLES
11/08/2016 02:09 EDT | Actualisé 11/08/2016 03:10 EDT

Patrick Roy quitte l'Avalanche du Colorado

ASSOCIATED PRESS
Colorado Avalanche head coach Patrick Roy looks on against the Anaheim Ducks in the first period of an NHL hockey game Wednesday, March 9, 2016, in Denver. (AP Photo/David Zalubowski)

Patrick Roy ne sera pas derrière le banc de l'Avalanche du Colorado lorsque la saison commencera. Pas plus que dans les bureaux de l'organisation. L'homme de hockey et ancien gardien de la LNH a fait savoir jeudi qu'il quittait l'organisation.

Celui qui comptait encore un an à son contrat semble avoir eu des différends avec l'équipe de direction. «La vision de l'entraîneur et vice-président aux opérations hockey doit être parfaitement alignée avec celle de l'organisation, écrit-il dans un communiqué. Plus encore, il doit pouvoir participer aux décisions qui ont des répercussions sur la glace. Actuellement, ces conditions ne sont pas réunies.»

Intronisé au Panthéon du hockey en 2006, l'ancienne vedette du Canadien de Montréal a soulevé la coupe avec le Colorado en 1996 et 2001, ajoutant à ses triomphes de 1986 et 1993 avec le Tricolore.

Trois fois récipiendaire du trophée Vézina pour son brio devant le filet (1989, 1990 et 1992), il a aussi mérité en 2014 le Jack Adams, remis à l'entraîneur par excellence dans la LNH.

L'Avalanche a atteint les séries en 2014, mais le club a perdu dès le premier tour face au Wild. La formation des Rocheuses a raté le bal printanier lors des deux saisons suivantes.

Depuis mai 2013, l'entraîneur avait à son actif un dossier de 130-92-24.

Voici la déclaration complète qu'il a fait parvenir par voie de communiqué:

« Depuis trois saisons, je m'acquitte de mes fonctions d'entraîneur-chef et vice‑président aux opérations hockey de l'Avalanche du Colorado avec énergie, passion et détermination.

Au cours des dernières semaines, j'ai longuement réfléchi à la contribution additionnelle que je pouvais apporter à l'équipe pour lui donner la profondeur nécessaire et l'amener à un niveau supérieur. Pour y arriver, la vision de l'entraîneur et vice-président aux opérations hockey doit être parfaitement alignée avec celle de l'organisation. Plus encore, il doit pouvoir participer aux décisions qui ont des répercussions sur la glace. Actuellement, ces conditions ne sont pas réunies.

Aujourd'hui, je vous informe de ma décision de quitter l'organisation de l'Avalanche du Colorado. Fruit d'une longue réflexion qui a culminé au cours des derniers jours, je suis totalement confortable avec cette décision, bien qu'elle m'attriste.

Je suis reconnaissant envers l'organisation de l'Avalanche du Colorado, avec laquelle je demeure en bons termes, de m'avoir permis d'entraîner cette grande équipe. Je remercie l'ensemble des joueurs que j'ai eu le plaisir de diriger et les amateurs de hockey qui m'ont toujours accordé un soutien inconditionnel.

Je resterai, aujourd'hui et pour toujours, profondément attaché à cette équipe avec qui j'ai joué 478 parties, remporté deux Coupes Stanley et dont j'ai dirigé l'alignement à 253 reprises. »

En trois saisons derrière le banc de l'Avalanche, Roy a conservé une fiche de 130 victoires et 116 défaites. Il a remporté le trophée Jack-Adams en 2014, remis au meilleur entraîneur de la LNH, à sa première saison dans le circuit. C'est lors de cette campagne qu'il a mené les siens aux séries éliminatoires, avant de les rater lors des deux dernières saisons.

Avant de se joindre à l'Avalanche comme entraîneur-chef, il avait occupé les fonctions de directeur général avec les Remparts de Québec dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), pendant dix ans, en plus d'être entraîneur-chef pendant huit saisons.

Roy a été gardien dans la LNH pendant 20 années, dont 12 avec le Canadien de Montréal. Il a terminé sa carrière avec le Colorado, avec qui il a remporté la Coupe Stanley à deux reprises.

Galerie photo Patrick Roy au Colorado Voyez les images