NOUVELLES
11/08/2016 07:35 EDT | Actualisé 11/08/2016 07:35 EDT

L'échantillon B du boxeur roumano québécois Lucian Bute serait également positif

L'échantillon B du boxeur roumano-québécois Lucian Bute, prélevé à la suite de son combat du 30 avril contre Badou Jack, serait également positif.

C'est ce qu'a révélé la station de radio montréalaise 98,5 en fin d'après-midi jeudi, citant la Commission de boxe et de lutte du District de Columbia.

Sur son site internet, la station montréalaise publie aussi une lettre du Conseil mondial de la boxe, acheminée à Bute, lui faisant part du résultat du test sur l'échantillon B.

Dans un échange de textos, le président de GYM, Yvon Michel, n'a pas confirmé l'information. Il a cependant précisé que Bute et son équipe rencontreront les médias vendredi matin. Le point de presse devrait avoir lieu dans les locaux de GYM à 10 h, selon ce qu'a fait savoir Vincent Morin, responsable des communications chez GYM.

Le 27 mai dernier, la Commission de boxe et de lutte du District de Columbia avait annoncé que Bute avait subi un test positif à l'ostarine. Sans être un stéroïde anabolisant, l'ostarine peut avoir les mêmes effets que les stéroïdes anabolisants et peut servir à la récupération physique. L'Agence mondiale antidopage en a interdit l'usage en janvier 2008.

Le test avait été effectué dans les minutes qui avaient suivi le combat de championnat du monde des super-moyens entre Bute et Jack. Ce duel, tenu à Washington D.C., s'était soldé par un verdict nul.

Dans la foulée de la publication de la nouvelle, Bute s'était dit dit surpris et désolé de cette nouvelle, d'autant plus, expliquait-il, qu'il s'est soumis à de nombreux tests dans le passé sans jamais les échouer.

"Je ne comprends pas ce qui a pu amener à ce résultat positif. J'ai toujours réussi tous les examens requis depuis que je suis champion du monde. Plus récemment, en prévision de mon affrontement contre (James) DeGale à Québec, j'ai été testé à huit reprises du début de mon camp jusqu'après mon combat. Je n'ai rien pris et jamais je n'ai utilisé des substances contre-indiquées, avait affirmé le boxeur de 36 ans.

"J'ai pleinement confiance en mon équipe. Il y aura une analyse de l'échantillon B et je suis convaincu qu'il sera négatif", avait également déclaré Bute.

Yvon Michel avait lui aussi fait part de son étonnement.

"Nous sommes fort surpris de cette conclusion préliminaire et nous souhaitons maintenant que l'analyse de l'échantillon B prouve que ce premier résultat était une erreur. Entre temps, nous demeurons solidaires avec Lucian Bute", a mentionné Michel.

VOIR AUSSI:


Galerie photo Lucian Bute et son équipe Voyez les images


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter