Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Yémen: sous pression militaire, Al-Qaïda se retire d'une ville du sud

Des combattants d'Al-Qaïda se sont retirés d'une ville du sud du Yémen, après une série de raids contre leurs positions menés par l'aviation d'une coalition arabe, a indiqué mardi un responsable des services de sécurité.

La coalition arabe menée par l'Arabie saoudite intervient au Yémen en soutien au pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi contre les rebelles Houthis qui contrôlent une bonne partie du nord du pays dont la capitale Sanaa, et contre les jihadistes d'Al-Qaïda et du groupe Etat islamique (EI), implantés dans le Sud.

"Les combattants d'Al-Qaïda ont commencé à se regrouper dans la nuit avant de quitter Azzan, la deuxième ville de la province de Chabwa, vers une destination inconnue", a déclaré le responsable à l'AFP.

Un habitant d'Azzan, contacté par l'AFP, a assuré que la cité était "vide de toute présence de combattants d'Al-Qaïda", affirmant qu'ils s'étaient repliés vers le nord.

Mais des éléments d'Al-Qaïda restent présents dans d'autres villes de la province de Chabwa, comme à Houta et Al-Saïd, ainsi que dans de nombreuses zones montagneuses.

Le retrait d'Azzan fait suite à une série de raids aériens de la coalition arabe contre leurs positions dans la ville, ont indiqué le responsable des services de sécurité et des habitants.

Dans la province proche de Lahej, des combats opposent depuis trois jours des éléments d'Al-Qaïda à des forces pro-Hadi dans la région de Yafee, selon des sources militaires. Au moins trois combattants d'Al-Qaïda ont été tués, ainsi que deux soldats visés par erreur par un avion de la coalition arabe.

La coalition a activement soutenu une opération militaire qui a chassé en avril Al-Qaïda de Moukalla, capitale de la vaste province du Hadramout (sud-est).

Les Etats-Unis poursuivent pour leur part des attaques de drone contre des jihadistes d'Al-Qaïda qui, comme ceux du groupe Etat islamique, ont profité du chaos généré par la guerre entre rebelles Houthis et forces gouvernementales pour renforcer leur présence dans le sud du Yémen.

L'armée américaine a annoncé vendredi avoir tué trois responsables d'Al-Qaïda lors d'une attaque de drone.

Les Etats-Unis, qui considèrent la branche d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) basée au Yémen comme la plus dangereuse du réseau extrémiste, ont conduit de nombreuses attaques meurtrières par drone contre des membres de cette organisation ces dernières années.

faw/mh/ras/tp

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.