Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Sports et loisirs pour les non-résidents de Shawinigan : pas d'augmentations pour l'instant

Les non-résidents de Shawinigan ne verront pas leur facture augmenter pour l'utilisation des installations de sports et de loisirs de la ville. Le conseil municipal a décidé de prolonger le moratoire sur les services supralocaux.

Un texte de Marilyn Marceau

« Afin d'avoir un environnement favorable à une bonne discussion, le conseil a décidé d'y aller avec un moratoire jusqu'au 30 avril prochain », affirme le directeur des communications de la Ville de Shawinigan, Jean-François St-Onge.

Les négociations se poursuivent

En décembre dernier, la Ville de Shawinigan a décidé d'augmenter les tarifs pour l'accès à ses infrastructures pour les non-résidents. L'accès aux activités aquatiques allait passer de 250 $ pour les non-résidents à 1 542 $ et une municipalité comme Notre-Dame-du-Mont-Carmel aurait dû, par exemple, payer une facture de 241 773 $.

Cette décision a déclenché la colère des municipalités touchées par l'augmentation. Shawinigan a finalement adopté un moratoire sur la hausse des tarifs des services supralocaux qui devait être en vigueur jusqu'au 1er juin 2016. C'est le prolongement de ce moratoire que la Ville a annoncé mardi.

Le porte-parole de la Ville de Shawinigan, Jean-François St-Onge, est optimiste quant à la possibilité de parvenir à une entente avec les autres municipalités. « Les gens constatent que ça se fait ailleurs au Québec », a-t-il expliqué.

Les municipalités touchées par la hausse des tarifs proposée par Shawinigan sont : Grandes-Piles, Hérouxville, Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Saint-Boniface, Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Étienne-des-Grès, Saint-Mathieu-du-Parc, Saint-Paulin et Saint-Tite.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.