Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ottawa a été averti du mauvais état des édifices gouvernementaux

OTTAWA — La ministre des Services publics Judy Foote a été avertie à la fin de l'année dernière que sans un financement accru pour les réparations des édifices gouvernementaux, certains d'entre eux pourraient menacer la santé et la sécurité des travailleurs.

Selon des notes d'informations rédigées pour Mme Foote, le ministère est si à court d'argent qu'il ne peut plus payer pour des inspections visant à recenser les endroits représentant des risques et à déterminer les réparations nécessaires.

La situation pourrait même contraindre le gouvernement fédéral à interrompre certains services.

Selon des fonctionnaires, environ le tiers des édifices gouvernementaux seraient en mauvais état.

Ces notes figuraient parmi des documents dont La Presse canadienne a obtenu copie en vertu de la Loi d'accès à l'information.

Les fonctionnaires disent qu'il faudra prévoir une somme annuelle de 350 millions $ pour les rénovations les plus urgentes et les travaux d'entretien qui ont pris du retard à cause des coupes du gouvernement fédéral précédent.

Le gouvernement Trudeau a prévu de dépenser 248 millions $ pour des réparations et des travaux d'entretien au cours de l'exercice financier en cours, environ 100 millions $ de moins que la somme nécessaire estimée par les fonctionnaires pour entretenir des immeubles vieillissants.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.