Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ligue 1 - Falcao sera-t-il enfin à la hauteur cette saison?

Malgré de bons débuts contre Fenerbahçe pour son retour à Monaco, l'attaquant colombien Radamel Falcao, qui sort de deux saisons blanches après sa grave blessure à un genou, est déjà sur le flanc et les interrogations sur sa capacité à revenir au plus haut niveau demeurent.

C'est avec le brassard que Falcao a fait sa première au Stade Louis-II mercredi dernier contre Fenerbahçe (3-1), pour le match retour du 3e tour qualificatif de Ligue des champions. Avec quatre de ses coéquipiers (Subasic, Dirar, Germain et Raggi), il a été nommé capitaine du groupe monégasque par l'entraîneur Leonardo Jardim.

Falcao fut d'ailleurs très bien accueilli par les supporteurs monégasques, qui ont apprécié les 45 minutes que le Tigre a passé sur la pelouse, ponctuées d'un but (comme à l'aller) et d'une passe décisive, avant de se blesser à une cuisse.

Pourtant il y a deux ans à quelques jours près, c'était plutôt de divorce entre la star colombienne et le club de la Principauté dont on parlait. Tout juste de retour à un niveau physique acceptable après une grave blessure à un genou qui l'avait obligé à renoncer à la Coupe du monde au Brésil, Falcao ne voulait plus entendre parler de Monaco.

Les supporteurs monégasques ont d'ailleurs toujours en mémoire ce fameux Monaco-Lille du 30 août 2014. Non pas pour le 1-1 anodin qui en a résulté, mais pour le forfait du Colombien, ses incessants allers et venues sur la pelouse du Louis-II en compagnie de son agent, Jorge Mendes, téléphone collé à l'oreille, négociant son transfert à Manchester United. Puis, l'image des deux hommes en tribune officielle, entourant le vice-président monégasque Vadim Vasilyev, fit le tour du monde.

Falcao avait alors affiché un vrai mépris pour un club qui, une saison auparavant avait fait de lui un millionnaire au salaire de 15 millions d'euros annuels sur cinq ans de contrat.

Deux ans plus tard, la page est bel et bien tournée. Ce passé, personne ne veut le voir ressurgir en Principauté. Ni du côté du joueur, dont les passages à Manchester United, puis à Chelsea, ont été des échecs monumentaux. Ni du côté du club, qui veut tout faire pour relancer celui qui fut la tête de gondole d'un recrutement galactique en 2013.

Aujourd'hui, tout le monde a intérêt à ce que Falcao redevienne un grand buteur. En fin de saison, en juin 2017, il lui restera une année de contrat. S'il retrouve son efficacité, il pourra, à 30 ans, viser un dernier contrat juteux. Et Monaco, rêver de le transférer afin de réduire le gouffre financier qu'aura constitué son passage au club.

Après un retour sur la pointe des pieds à Monaco, Falcao a suivi toute la préparation monégasque. Son investissement personnel, son implication, son professionnalisme sont loués par ses coéquipiers.

Mais dès son deuxième match de compétition, le "tigre" s'est blessé. Signe qu'il est encore fragile après n'avoir participé qu'à dix petits matches la saison dernière avec Chelsea. Son claquage aux muscles ischio-jambiers de la cuisse gauche apparaît comme le contrecoup de deux années sans beaucoup jouer.

Ce contretemps va lui faire rater l'ouverture de la L1, le barrage aller et certainement le retour contre Villarreal, décisif pour la qualification en C1. Un nouveau rendez-vous manqué entre lui et le club, qui devra être patient pour espérer le revoir au top.

cb/jp/nip/mbo

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.