Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le fjord du Saguenay aspire à obtenir le statut de patrimoine mondial

Le fjord du Saguenay et le secteur patrimonial d'Arvida franchissent une première étape en vue d'une reconnaissance par l'UNESCO.

Ottawa vient d'ouvrir la Liste indicative des sites du patrimoine mondial au Canada, une première en 12 ans. L'annonce a été faite lundi par la ministre responsable de Parcs Canada, Catherine McKenna.

La liste indicative est un inventaire de sites et de lieux que le Canada défendra devant le comité du patrimoine mondial de l'UNESCO. Seules deux candidatures par année peuvent être soumises par chaque pays.

Pour l'un des porte-parole du comité pour la reconnaissance du fjord du Saguenay à l'UNESCO, Robert Bouchard, il s'agit d'une excellente nouvelle.

« Nous travaillons pour faire ouvrir la liste indicative du patrimoine mondial depuis 2010 », rappelle l'ancien député bloquiste de Chicoutimi-Le Fjord.

Les promoteurs ont jusqu'au 23 septembre pour soumettre une déclaration d'intérêt. Le Comité consultatif ministériel de la liste indicative examinera ensuite toutes les demandes d'inscription et annoncera en décembre 2017 quels sont les sites que le Canada soumettra à l'UNESCO.

Une reconnaissance par l'UNESCO permet d'avoir une visibilité internationale et du financement de l'ONU.

Au Québec, deux sites font partie de la courte liste du patrimoine mondial : l'arrondissement historique du Vieux-Québec et le parc national de Miguasha, en Gaspésie.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.