Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La famille d'un Canadien tué en Floride recevra 40 000 $ des services 9-1-1

TALLAHASSEE, Fla. — La famille d'un professeur d'université canadien tué par balle en 2014 dans son garage en Floride recevra 40 000 $ en indemnités de l'agence locale responsable des appels au 9-1-1.

Cette agence pour les comtés de Tallahassee et Leon a accepté lundi de verser cette somme aux héritiers de Daniel Markel, né à Toronto et professeur de droit réputé dans la communauté internationale des juristes. L'agence a admis que des «erreurs humaines et techniques» avaient ralenti l'arrivée sur les lieux du drame, à la suite d'un appel au 9-1-1 logé par un voisin.

M. Markel enseignait le droit à l'Université d'État de Floride. Les autorités croient que le professeur a été abattu par des tueurs à gages à la suite d'un divorce acrimonieux. Son ex-femme, Wendi Adelson, a nié toute responsabilité dans cette affaire et n'a jamais été accusée de quoi que ce soit.

Le jour de la fusillade, un répartiteur au service 9-1-1 n'a pas immédiatement alerté la police pour les prévenir que M. Markel avait été abattu par balle, ce qui pourrait expliquer le plus long délai d'intervention des policiers et des ambulanciers.

En vertu de l'entente approuvée lundi, une somme sera réservée pour verser éventuellement une rente viagère aux deux garçons de M. Markel.

Sigfredo Garcia et Luis Rivera ont été accusés du meurtre de M. Markel, et doivent subir leur procès en novembre. Les procureurs ont indiqué qu'ils réclameraient la peine de mort, en vigueur en Floride. Les autorités ont par ailleurs indiqué que d'autres arrestations sont à prévoir dans cette affaire.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.