Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'ex-chef progressiste-conservateur Tim Hudak quittera son siège le 16 septembre

TORONTO — L'ancien chef du Parti progressiste-conservateur provincial en Ontario Tim Hudak a annoncé mardi qu'il quittait l'Assemblée législative pour occuper les fonctions de chef de la direction de l'Association immobilière de l'Ontario (OREA).

M. Hudak avait été élu une première fois à l'Assemblée législative à l'âge de 27 ans dans le cadre de la vague conservatrice de Mike Harris ayant écarté le gouvernement néo-démocrate de Bob Rae après un seul mandat en 1995.

Quatre ans plus tard, il se retrouvait au cabinet comme ministre du Tourisme et puis ministre des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs.

Sa conjointe, Deb Hutton, était conseillère de M. Harris lorsqu'ils se sont rencontrés et mariés.

M. Hudak, âgé de 48 ans, avait été élu chef du Parti progressiste-conservateur en 2009, mais avait échoué à défaire le gouvernement libéral lors des élections de 2011 et 2014, bien que les conservateurs aient bénéficié d'avances importantes dans les sondages lors des deux campagnes.

Dans le communiqué annonçant sa démission comme député provincial de Niagara West-Glanbrook à partir du 16 septembre, M. Hudak a déclaré qu'il s'était impliqué en politique, car il estimait que l'Ontario avait «désespérément» besoin de changements et qu'il voulait «faire une différence» dans la vie des gens.

«Tout au long de mon parcours, j'ai été guidé par une vision claire de l'objectif ultime: un gouvernement plus petit et mieux ciblé, une économie forte et de meilleures occasions pour tous», a-t-il fait valoir.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.