Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

JO-2016: Michael Johnson contre la paticipation aux JO des sportifs déjà tombés pour dopage

Michael Johnson, légende américaine de l'athlétisme avec ses quatre médailles d'or olympiques, s'est prononcé contre la participation aux JO des athlètes convaincus de dopage dans le passé.

"J'aimerais bien qu'ils (le CIO) disent qu'un athlète, même suspendu une seule fois pour dopage, ou même avec une seule infraction de dopage, ne puisse pas participer aux Jeux", a déclaré à l'AFP l'octuple champion du monde du 200 et 400 m.

Lundi soir, son compatriote le nageur Michael Phelps, le sportif le plus médaillé des JO (23), a exprimé sa tristesse et son énervement de voir des "gens contrôlés positifs, même deux fois pour certains" être autorisés à nager aux JO.

A propos de l'appel lancé par le CIO pour plus de respect entre les athlètes après le déclenchement d'une polémique visant notamment des nageurs suspectés de dopage par leurs adversaires, Johnson a dit ne pas soutenir l'instance olympique.

"Je crois que les athlètes devraient faire ce qu'ils pensent juste, a déclaré le Texan âgé de 48 ans. Certains athlètes ont estimé que c'était nécessaire de rendre public leurs inquiétudes. Ils pensent ne pas avoir d'autre choix. Ils pensent qu'ils se battent contre des athlètes qui ont eu des problèmes de dopage dans le passé. Ils estiment que ça mérite d'être mis en lumière. Et ils ont complètement le droit de la faire."

"M.J." fait notamment allusion à l'Australien Mack Horton, 20 ans et en or sur 400 m libre, qui avait clairement exprimé sa pensée à propos de la présence du Chinois Sun Yang, sacré sur 200 m libre lundi soir: "Je n'ai pas de respect pour les dopés".

rcw/th/mam/sk

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.